NOUVELLES

Mondial-2014: Les plus beaux buts de l'histoire de la Coupe du monde

01/06/2014 06:41 EDT | Actualisé 01/08/2014 05:12 EDT

Michael Owen, Saeed Al-Owairan, Manuel Negrete, Archie Gemmill ou Roberto Baggio ont marqué de magnifiques buts en Coupe du monde et Geoff Hurst ou Alcides Ghiggia en ont inscrit qui sont restés dans l'histoire. Mais les cinq plus beaux sont peut-être ceux-ci:

Maradona 1986

"Encore Maradona ! Génie ! Génie ! Génie ! Ta-ta-ta-ta-ta-ta... Goooooool... Goooooool... J'ai envie de pleurer, pardonnez-moi. Maradona et sa chevauchée inoubliable, la plus belle de tous les temps. Cerf-volant cosmique. Mais de quelle planète viens-tu, pour laisser sur ta route autant d'Anglais ? Pour que le pays soit un poing serré, criant à la gloire de l'Argentine ! Argentine 2 - Angleterre 0. Diegol, Diegol, Diego Armando Maradona. Merci à Dieu, pour le football, pour Maradona, pour ces larmes, et pour ce score Argentine 2 - Angleterre 0". Le plus beau but de tous les temps, raconté en direct par Victor Hugo Morales, journaliste uruguayen de radio.

Cambiasso 2006

Cette année-là, l'Argentine de Pekerman et de Riquelme jouait tellement bien qu'elle faisait figure de favorite pour le titre. Elle s'est pourtant écroulée dès les quarts de finale face à l'Allemagne. Quelques jours plus tôt, elle s'était au moins fendue d'un chef d'oeuvre face à la Serbie, ridiculisée 6-0. Le deuxième but, signé Cambiasso, est intervenu au bout de 24 passes, impliquant neuf joueurs. C'est d'abord Riquelme qui dicte le tempo pour étirer la défense serbe, avant l'accélération de Sorin et l'inspiration de Crespo qui sert Cambiasso d'une talonnade dans la surface. Une perfection d'action collective.

Bergkamp 1998

Les Pays-Bas et l'Argentine sont à égalité 1-1 en quart de finale à Marseille quand le génie de Dennis Bergkamp fait basculer la partie, à la dernière minute. Depuis sa partie de terrain, Frank de Boer lance une énorme ouverture du gauche. En une demi-seconde, Bergkamp enchaîne un contrôle orienté du droit insensé, un court crochet pour éliminer Ayala et une frappe fouettée du coup de pied. Le gardien argentin Carlos Roa tombe à genoux, une main en l'air, inutile.

Pelé 1958

C'est en Suède, en 1958, qu'est née la légende de Pelé, champion du monde pour la première fois, à seulement 17 ans. Il inscrit son premier but en Coupe du monde lors de la courte victoire brésilienne face au pays de Galles en quart de finale. La machine est lancée. Il en inscrira trois autres en demi-finale contre la France de Just Fontaine puis un doublé en finale, dont le quatrième but, le plus beau. Servi depuis la gauche, Pelé enchaîne en pleine surface amorti poitrine, sombrero et volée du droit à ras de terre. Le Brésil s'impose finalement 5-2 et est sacré pour la première fois.

Carlos Alberto 1970

Finale du Mondial face à l'Italie et Pelé donne à son arrière-droit la plus belle des passes décisives, pour conclure un mouvement unique qui préfigurait l'idée de football total. Tout part d'une récupération de balle de l'avant-centre Tostao en position... d'arrière gauche. Après quelques passes, la balle repart par le défenseur central Piazza, qui sert le milieu défensif Clodoaldo. Celui-ci dribble quatre Italiens et sert Rivelino, qui accélère le jeu en trouvant Jaïrzinho en profondeur. Jaïrzinho repique vers l'axe et sert Pelé. Deux touches du pied droit, à peine un coup d'oeil, une touche du pied gauche et le Roi arrête le temps. Puis il adresse d'un plat du pied droit simple et désinvolte une passe dans un tempo parfait à son capitaine et arrière droit Carlos Alberto qui frappe sans contrôle. Le Brésil l'emporte 4-1 et est triple champion du monde.

stt/ep/jgu

PLUS:hp