NOUVELLES

Les appareils "intelligents" sur le devant de la scène au salon Computex à Taipei

01/06/2014 04:11 EDT | Actualisé 31/07/2014 05:12 EDT

Une brosse à dents qui filme les recoins de la bouche, un système qui met en garde l'automobiliste contre sa conduite imprudente et quantité de gadgets alliant la portabilité à l'informatique dématérialisée: les appareils "intelligents" occuperont le devant de la scène du plus grand salon informatique asiatique, à Taïwan.

Plus de 1.550 exposants, dont les plus grandes marques du secteur, et 130.000 visiteurs sont attendus à Computex, à partir de mardi à Taipei, et ce pour cinq jours.

Le salon inaugure cette année un nouvel espace, baptisé SmarTech, où seront exposés les gadgets électroniques "prêt-à-porter", dont la technologie est incorporée à des accessoires comme des lunettes, des montres ou des vêtements.

Les experts prédisent un bel avenir à ces gadgets, qui pourraient être le prochain moteur de croissance pour l'électronique grand public, après les smartphones et les tablettes.

Seront également exposés dans ce nouvel espace les imprimantes en trois dimensions et les systèmes intelligents automobiles, destinés à accroître la sécurité. Une étape qui souligne le rôle croissant de technologies ultra pointues dans la vie quotidienne, selon les organisateurs.

"Nous cherchons à intéresser tout le monde, de Monsieur-tout-le-monde aux gouvernements", déclare Li Chang, vice-secrétaire général de l'Association informatique de Taipei, co-organisatrice du salon.

Les montres, bagues, bracelets qui se connectent aux "cloud computing" (l'informatique dématérialisée), permettant ainsi de collecter et d'analyser quantité de données, est une des tendances dominantes du moment, rappelle le responsable.

Les technologies portables dites intelligentes "ne sont pas nouvelles mais lorsqu'elles s'appuient sur le +cloud computing+, elles collectent tout au long de la journée, jour après jour, des données qui sont analysées et peuvent prédire l'état de santé" de la personne munie d'un de ces appareils, souligne Li Chang.

- S'adapter aux changements -

Le taïwanais Acer, fabricant de PC, a ainsi annoncé vendredi le lancement de son premier produit "prêt-à-porter" intelligent. Le bracelet Liquid Leap est orné d'un écran tactile large d'un pouce (1,54 cm) qui permet d'enregistrer des données physiques lors d'activités sportives, recevoir des SMS, écouter de la musique. Il est vendu avec le smartphone Liquid Jade.

Pour le blogueur Alfred Siew, basé à Singapour et spécialisé dans les nouvelles technologies, l'ouverture de l'espace SmarTech "est le signe du dynamisme des entreprises taïwanaises".

"Computex a longtemps été axé sur les ordinateurs personnels (PC) en raison du grand nombre de fabricants d'ordinateurs et de composants" à Taïwan, note le spécialiste auprès de l'AFP. "Mais depuis l'an dernier, on assiste à un mouvement vers les appareils portables, les tablettes et les téléphones. L'économie taïwanaise sait s'adapter aux changements".

Les américains Microsoft et Intel et le taïwanais Asus sont parmi les grands noms qui seront présents. Mais Computex sert aussi de vitrine aux start-ups et sociétés plus modestes.

La taïwanaise Abeltech a remporté un prix "Meilleur choix", décerné avant l'ouverture du salon, pour sa caméra en forme de brosse à dents qui filme tous les recoins de la bouche. Le possesseur de ce gadget peut ainsi envoyer des images haute définition à un smartphone ou une tablette, que pourra consulter un spécialiste en hygiène dentaire.

Parmi les technologies sur la sécurité routière, un système automobile prévient le conducteur s'il dévie de sa route.

Computex n'abandonne pas pour autant les secteurs moins grands publics: ordinateurs et composants, essentiels au succès de la région et du secteur informatique dans son ensemble, seront également là, souligne Nicole Peng, analyste chez Canalys, à Shanghai.

"La région fait moins son auto-promotion que la Silicon Valley mais beaucoup d'innovations, notamment pratiquées sur une petite échelle, se font ici, côté composants et matériaux", déclare l'analyste.

"Beaucoup de start-ups de la Silicon Valley viennent chercher leurs composants ici, en Corée, au Japon, à Taïwan. Cela reste un secteur très important pour eux".

lm/fmp/pt

PLUS:hp