NOUVELLES

Cinq duos au départ de la première édition de la New York-Barcelone

01/06/2014 02:31 EDT | Actualisé 01/08/2014 05:12 EDT

Cinq monocoques Imoca de 18,28 m ont pris dimanche le départ de la première course en double New York-Barcelone, une régate océanique de quelque 3700 milles (environ 6850 km) que les premiers pourraient parcourir en une douzaine de jours.

L'un des concurrents, Spirit of Hungary (Nandor Fa/Marcel Goszleth), a toutefois très vite fait demi-tour après avoir connu des problèmes (probablement un délaminage du voile de quille). Le voilier hongrois avait rejoint New York in extremis samedi. Un plongeur examinera lundi matin la quille de Spirit of Hungary et une décision sera ensuite prise sur la date à laquelle il repartira vers Barcelone.

Le règlement de la course prévoit que tout retour au point de départ est sanctionné d'un minimum de six heures.

Le coup de canon du départ avait été donné sous un grand soleil et avec une faible brise à 12h10 locales (16h10 GMT), au pied des gratte-ciels de Manhattan, devant la North Cove Marina située sur l'Hudson River.

Le Britannique Robin Knox-Johnston, vainqueur de la toute première course autour du monde en solitaire -le Golden Globe Challenge, en 1969-, était présent pour assister au lancement de cette première épreuve du championnat Ocean Masters.

La Barcelona World Race (en double), dont le départ sera donné le 31 décembre 2014, et le Vendée Globe (en solo), dont la prochaine édition aura lieu en 2016-2017, compteront pour ce championnat. L'objectif avoué est d'internationaliser la classe Imoca, encore largement dominée par les Français.

Une fois passée la Statue de la Liberté et sortis de la baie de New York, les cinq voiliers vont aller chercher une bouée située à l'emplacement d'origine du bateau-feu d'Ambrose. Un représentant du World Sailing Speed Record Council (WSSRC) prendra leurs temps de passage car cette course permettra peut-être aux concurrents de battre le record de 12 j 06 h et 03 min établi entre les deux ports par l'Imoca espagnol Estrella Damm en 2010.

En raison de la présence de glaces assez bas en latitude au large des côtes nord-américaines, les voiliers vont devoir allonger leur parcours. Interdiction donc de monter dans le nord et d'aller chercher l'orthodromie, la route la plus courte, a expliqué le directeur de course, le Français Jacques Caraës.

Les cinq bateaux engagés sont Safran (Marc Guillemot/Morgan Lagravière), Hugo Boss (Pepe Ribes/Ryan Breymaier), Gaes (Anna Corbella/Gerard Marin), Neutrogena (Guillermo Altadill/Jose Munoz) et Spirit of Hungary.

heg/sk

PLUS:hp