NOUVELLES

Soudan/chrétienne condamnée à mort: David Cameron presse Khartoum d'annuler le verdict

31/05/2014 04:58 EDT | Actualisé 30/07/2014 05:12 EDT

Le Premier ministre britannique David Cameron a appelé samedi le gouvernement soudanais à annuler la condamnation à mort par pendaison d'une jeune femme pour apostasie, fustigeant une peine "barbare".

David Cameron s'est dit "absolument révolté" par la condamnation de Meriam Yahia Ibrahim Ishag, une chrétienne de 27 ans, qui a accouché mardi en prison d'une fille.

"La façon dont elle est traitée est barbare et n'est pas acceptable dans notre monde moderne", a poursuivi le chef du gouvernement britannique, rappelant que "la liberté de religion est un droit de l'homme absolu et fondamental".

"J'exhorte le gouvernement soudanais à annuler le verdict et à fournir immédiatement le soutien et les soins médicaux adéquats pour elle et ses enfants", a ajouté M. Cameron dans un communiqué, précisant que "le Royaume-Uni continuera à presser le gouvernement soudanais d'agir".

Le gouvernement britannique avait convoqué le 19 mai le chargé d'affaires soudanais à Londres à propos de cette condamnation.

Née d'un père musulman, Meriam Yahia Ibrahim Ishag a été condamnée à mort le 15 mai en vertu de la loi islamique en vigueur au Soudan qui interdit les conversions, provoquant un tollé à l'étranger.

La jeune femme, qui a aussi un petit garçon de 20 mois, a refusé d'abjurer sa foi chrétienne au profit de l'islam. Mariée à un chrétien du Soudan du Sud, elle a également été condamnée à 100 coups de fouet pour "adultère".

alm/aub

PLUS:hp