NOUVELLES

Éducation des Premières Nations: Paul Martin critique Stephen Harper

31/05/2014 06:38 EDT | Actualisé 31/07/2014 05:12 EDT
CP

VANCOUVER - L'ancien premier ministre libéral Paul Martin critique le projet conservateur controversé de réforme du système d'éducation des Premières Nations.

M. Martin a déclaré samedi à Vancouver que l'approche «ça passe ou ça casse» du gouvernement Harper envers l'éducation des Autochtones est une erreur.

L'ex-chef de gouvernement a également accusé les conservateurs de négliger l'éducation des Premières Nations, ce qui, dit-il, est mauvais pour les affaires et moralement inacceptable.

«Le gouvernement sous-finance leur éducation, ainsi que leurs soins de santé, et cela est moralement mauvais — et c'est aussi stupide sur le plan économique», a-t-il dit.

«Comment pouvez-vous sous-financer l'éducation du plus jeune segment de votre population, qui est également celui qui grandit le plus vite?»

Lorsque M. Martin dirigeait le gouvernement, il a joué un rôle-clé dans la conclusion de l'Accord de Kelowna, une entente de financement avec les Premières Nations évaluée à 5 milliards $.

Cette somme ne s'est cependant jamais matérialisée, son gouvernement ayant été battu par les conservateurs en 2006.

Le projet de loi a divisé les chefs autochtones, plusieurs d'entre eux affirmant que cela donnait trop de contrôle au gouvernement fédéral sur l'éducation de leurs enfants.

Des chefs de bande d'un peu partout au pays ont d'ailleurs voté pour rejeter cette réforme, et réclament plutôt un nouvel accord.

Le ministre fédéral des Affaires autochtones, Bernard Valcourt, refuse toutefois de retourner à la planche à dessin dans ce dossier.

M. Martin se trouvait à Vancouver pour y recevoir un prix de la Fédération canadienne des contribuables, en reconnaissance de son travail pour redresser les finances nationales alors qu'il était ministre des Finances dans le gouvernement Chrétien.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les Premières nations manifestent à Ottawa