NOUVELLES

Afghanistan: un soldat américain libéré contre cinq Afghans de Guantanamo

31/05/2014 02:38 EDT | Actualisé 31/07/2014 05:12 EDT

Les Etats-Unis ont annoncé samedi la libération d'un soldat américain retenu en Afghanistan aux mains des talibans depuis cinq ans, une remise en liberté en échange de celle de cinq Afghans de Guantanamo transférés vers le Qatar qui a servi d'intermédiaire.

Le sergent Bowe Bergdahl avait été capturé par les talibans le 30 juin 2009 et Washington a toujours dit tout mettre en oeuvre pour le faire libérer, y compris via un échange avec des détenus de Guantanamo.

"Aujourd'hui, le peuple américain est heureux de pouvoir bientôt accueillir chez lui le sergent Bowe Bergdahl, retenu captif durant près de cinq ans", a annoncé dans un communiqué le président américain Barack Obama.

Un haut responsable de son gouvernement a précisé par la suite que l'officier était depuis samedi "en sécurité aux mains des forces armées américaines en Afghanistan".

Le président Obama a dit avoir été "honoré d'appeler les parents (du soldat) pour exprimer notre joie à l'idée qu'ils puissent s'attendre à son retour en toute sécurité". Ces derniers se sont déclarés "extatiques", dans un communiqué diffusé par CNN, disant "ne plus pouvoir attendre de serrer dans (leurs) bras leur fils unique", qui était aussi le premier prisonnier américain en Afghanistan depuis l'invasion conduite par les Etats-Unis fin 2001.

Quasiment simultanément à l'annonce de cette libération, le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel faisait part de l'élargissement de cinq prisonniers de Guantanamo. Le patron du Pentagone a expliqué avoir "informé le Congrès de la décision de transférer cinq détenus de Guantanamo vers le Qatar", pays qui joue depuis longtemps les intermédiaires dans le conflit afghan.

Le chef du Pentagone n'a toutefois pas formellement établi un lien direct entre la libération du sergent Bergdahl et celle des détenus de Guantanamo.

Mais le responsable américain a été plus explicite: "En lien avec le retour du sergent Bergdahl, les Etats-Unis ont transféré vers le Qatar cinq Afghans détenus à Guantanamo". Ces cinq ex-prisonniers sont déjà aux mains du Qatar et leurs "mouvements et activités seront limités", selon la source américaine.

- Rôle central du Qatar -

L'émirat et son émir, le cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani, ont joué un rôle central dans cette affaire: le Qatar est engagé depuis des années dans les efforts de réconciliation entre les talibans et le gouvernement de Kaboul, une initiative appuyée par les Etats-Unis et dans laquelle s'intégraient des tractations pour une libération du soldat Bergdahl.

"J'exprime ma plus grande reconnaissance à l'émir du Qatar pour avoir aidé à sécuriser le retour de notre soldat", n'a pas manqué de dire le président Obama, saluant "l'engagement personnel de l'émir (comme) une preuve du partenariat entre nos deux pays".

M. Obama a également remercié le gouvernement afghan du président Hamid Karzaï.

De son côté, le secrétaire d'Etat John Kerry a remercié dans un communiqué "le gouvernement du Qatar et spécialement l'émir pour avoir joué un rôle si important en vue du retour chez lui du sergent Bergdahl".

M. Kerry a précisé s'être entretenu samedi avec le président Karzaï sur ce dossier et "pour discuter des annonces cette semaine du président Obama". Le président américain a promis mardi de maintenir 9.800 soldats après 2014, au lieu de 32.000 actuellement, qui quitteront progressivement le pays d'ici à la fin 2016, à condition que le futur président afghan signe le Traité bilatéral de sécurité (BSA).

Le sergent Bergdahl avait été capturé le 30 juin 2009 en Afghanistan, après sa disparition d'une base de la province de Paktika (sud-est) et les talibans avaient diffusé plusieurs vidéos prouvant qu'il était vivant. Le dernière remontait à janvier dernier.

En septembre 2013, Chuck Hagel avait promis que les Etats-Unis continueraient de mettre en oeuvre leurs "moyens militaires, diplomatiques et de renseignement" pour obtenir la libération du sergent Bowe Bergahl.

nr/sam

PLUS:hp