NOUVELLES

Prêts immobiliers: JPMorgan accusée de discrimination à Los Angeles

30/05/2014 06:36 EDT | Actualisé 30/07/2014 05:12 EDT

La ville de Los Angeles a porté plainte vendredi en Californie contre la banque américaine JPMorgan pour des pratiques discriminatoires lors de l'octroi de prêts immobiliers, selon des documents judiciaires.

Dans la plainte, JPMorgan est accusée de pratiques discriminatoires "persistantes", avec l'objectif de "maximiser ses profits aux dépens de la ville de Los Angeles et d'emprunteurs issus de minorités".

Cette discrimination raciale a pris plusieurs formes, affirme la ville: le refus de crédits immobiliers à des emprunteurs en fonction de leur origine raciale ou ethnique, ou l'octroi de crédits mais avec "des coûts élevés" et des conditions "abusives" comparé à ceux octroyés aux emprunteurs blancs.

Cela a eu "pour effet de mettre des emprunteurs vulnérables aux prises avec des prêts qu'ils ne pouvaient pas se permettre", ce qui a débouché sur un nombre d'expulsions pour non-remboursement supérieur à la moyenne, fait valoir la plainte.

La ville de Los Angeles demande un procès et réclame des dédommagements pour les dégâts occasionnés par ces expulsions dans les quartiers à forte population issue de minorités.

JPMorgan compte se défendre "énergiquement" contre cette plainte, a réagi un porte-parole dans un courriel à l'AFP.

"Nous sommes déçus que Los Angeles choisisse une approche de confrontation pour s'attaquer aux finances de la ville frappées par le récent ralentissement économique", a-t-il également indiqué. "Le ralentissement échappait à notre contrôle, mais nous continuerons de coopérer avec Los Angeles pour la reprise".

soe/sam

PLUS:hp