NOUVELLES

Nord du Mali: un véhicule saute sur une mine, deux morts (officiels)

30/05/2014 01:45 EDT | Actualisé 30/07/2014 05:12 EDT

Deux travailleurs humanitaires maliens ont été tués jeudi quand leur véhicule a sauté sur une mine dans le nord-ouest du Mali, a appris vendredi l'AFP de sources administrative et policière maliennes.

"Deux travailleurs humanitaires maliens, qui étaient à bord d'un véhicule du Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), ont été tués lorsque leur véhicule a sauté jeudi sur une mine dans le nord-ouest du Mali", a déclaré à l'AFP un responsable du gouvernorat de Tombouctou.

"Ca s'est passé vers Goundam, à 100 km de Tombouctou. J'ai vu les deux corps déchiquetés. Les travailleurs (humanitaires), partenaires du HCR étaient du Conseil norvégien pour les réfugiés (CRC)", une ONG qui intervient dans le nord du Mali, a confirmé Nouhoum Diabaté, un responsable de la police dans la région de Tombouctou.

Selon une source sécuritaire régionale, les jihadistes ont récemment décidé de "poser des mines" un peu partout dans le nord du Mali, pour "faire mal aux troupes adverses".

Cinq humanitaires maliens, dont quatre employés du Comité international de la Croix-rouge (CICR), pris en otages le 8 février dans le nord du Mali, avaient été libérés après plus de deux mois de captivité à la suite d'une action militaire française, avait annoncé le 17 avril l'Elysée.

L'enlèvement des cinq humanitaires avait été revendiqué par le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), un des groupes jihadistes liés à Al-Qaïda qui ont occupé pendant près neuf mois le nord du Mali en 2012.

Ces groupes jihadistes ont été chassés des grandes villes de ces régions à partir de janvier 2013 par une intervention militaire internationale lancée par la France, toujours en cours. Mais ils demeurent actifs dans ces zones où ils mènent régulièrement des attaques meurtrières.

sd/mrb/stb/hm

PLUS:hp