NOUVELLES

Mondial-2014/Préparation - Pays-Bas - Ghana: Sneijder remis en selle

30/05/2014 05:53 EDT | Actualisé 30/07/2014 05:12 EDT

Le meneur de jeu Wesley Sneijder, souvent chahuté ces deux dernières saisons par le sélectionneur Louis van Gaal, revient en forme au meilleur moment au point de retrouver une place de titulaire avec les Pays-Bas.

Le milieu de terrain sera aligné en soutien des attaquants Robin van Persie et Arjen Robben dans le nouveau système tactique (5-3-2) mis en place par Van Gaal, samedi à Rotterdam lors du match amical face au Ghana.

Il y a un mois, la situation du joueur formé à l'Ajax était bien moins confortable au point que les médias néerlandais s'interrogeaient même sur sa participation au Mondial brésilien.

Les critiques régulières de Van Gaal à l'encontre du vice-champion du monde alimentaient le débat sur l'avenir de Sneijder en sélection.

Ce ne fut pas toujours simple entre les deux hommes. A peine nommé sélectionneur, Van Gaal avait privé Sneijder du brassard de capitaine au profit de Van Persie et Robben.

- Galatasaray ? Van Gaal ne comprend pas -

Un affront pour le joueur. Un choix logique pour Van Gaal qui ne comprenait pas le transfert de son meneur de jeu vers Galatasaray et le championnat turc.

"Je ne comprends pas qu'un joueur de moins de 30 ans et de son calibre fasse ce choix", avait expliqué Van Gaal, regrettant que Sneijder "n'aie pas rejoint le championnat d'Angleterre".

Les choses n'allaient pas s'arranger pour le joueur dont les prestations en dents de scie en club finissaient par devenir pénalisantes pour son avenir Oranje. Il finissait par être écarté de l'effectif néerlandais lors des matches amicaux de l'été 2013.

"Wesley est bien plus présent dans des soirées de gala que dans le rectangle adverse", plaisante alors Van Gaal, pointant la piètre condition physique du joueur.

Sneijder vit très mal sa situation alors que trois ans plus tôt, il avait atteint la finale de la Coupe du monde après avoir réalisé le triplé Coupe-Championnat-C1 avec l'Inter Milan.

Le joueur va pourtant avoir la bonne réaction: "je me suis remis à travailler", explique-t-il aujourd'hui.

"Avec le recul, je me rends compte que Louis van Gaal avait raison. Je ne bossais plus assez. Mon niveau avait baissé".

- Kickboxing -

Touché moralement et physiquement, l'ancien joueur de l'Ajax, du Real et de l'Inter se tourne fin 2013 vers un champion de kickboxing, Gökhan Saki. Ce dernier lui impose un entraînement quasi militaire.

"Grâce à lui, j'ai retrouvé mon poids de forme, celui de mes 22 ans, se réjouit Sneijder. En termes de jeu de jambes et d'agilité, je suis de nouveau à mon niveau d'antan".

Van Gaal se réjouit début mai dernier des progrès de son milieu de terrain mais attend "que "Sneijder lui prouve qu'il peut redevenir le superbe joueur qu'il était en 2010".

Le stage passé au Portugal ces derniers jours aurait convaincu Van Gaal. Bien dans sa tête, affûté, Sneijder qui impressionne aux entraînements, reçoit les félicitations du sélectionneur. Le vrai Wesley serait de retour.

"J'ai lu que c'était grâce à moi mais c'est surtout grâce à lui, dit Van Gaal. S'il conserve cette forme, il peut apporter beaucoup à l'équipe. Avec lui, Robben et Van Persie, les Pays-Bas possèdent toujours l'un des meilleurs potentiels offensifs du monde".

bnl/jde

PLUS:hp