NOUVELLES

Défaite du Canadien: «plus dur à accepter», dit Josh Gorges

30/05/2014 06:22 EDT | Actualisé 30/05/2014 06:40 EDT
PC

NEW YORK, États-Unis - Si proche, et si loin à la fois. Les années passent et Josh Gorges a plus de mal à surmonter les échecs du Canadien en séries éliminatoires, principalement ceux qui se produisent en finale d'association, quand tous les espoirs sont permis.

Le vétéran défenseur était envahi d'une plus vive déception qu'il y a quatre ans, jeudi, à la suite de l'élimination de l'équipe face aux Rangers de New York. Rarement l'avait-on vu démoralisé de la sorte, et à court de mots.

«C'est plus dur à accepter (qu'en 2010) parce que je vois pour moi la fenêtre d'opportunité se refermer petit à petit, a-t-il souligné, le trémolo dans la voix. Ça fait neuf ans que j'évolue dans la Ligue nationale. J'ai pris part à deux finales d'association, mais pas encore à la grande finale.

«Je ne peux pas faire autrement que de penser que j'ai plus de la moitié de ma carrière de passée, et que je n'ai pas encore atteint l'étape ultime. À mesure que vous prenez de l'âge, vous réalisez combien c'est difficile de se rendre jusque-là. Vous êtes pourtant si proche, tout près…

«Ça fait d'autant plus mal de tomber à court en sachant combien vous avez mis d'efforts pour réussir», a repris l'athlète âgé de 29 ans.

Un habitué des finales d'association, l'attaquant Daniel Brière a vu s'évanouir sa chance de participer à une deuxième finale de la coupe Stanley, après avoir contribué à l'élimination du CH en finale de l'Est, en 2010.

Cette année-là, Brière et ses coéquipiers des Flyers de Philadelphie s'étaient finalement inclinés en six matchs pour l'obtention du précieux trophée face aux Blackhawks de Chicago.

«Ça me brise le coeur d'être passé si proche à ma première saison chez le Canadien, a affirmé Brière. J'aurai besoin de quelques jours pour que la blessure se cicatrise un peu.»

L'attaquant âgé de 36 ans, qui n'a sûrement pas connu la saison à laquelle il s'attendait, a dit croire que l'équipe ne pourra qu'être meilleure, la saison prochaine.

«La saison dernière, cette équipe-là avait beaucoup appris de son élimination hâtive contre les Sénateurs d'Ottawa, et nous avons été nettement meilleurs cette saison. C'est sûr qu'avec le noyau de joueurs qui devrait être de retour, nous devrions être encore en bonne position, la saison prochaine.»

Mais Brière sera-t-il lui-même de retour pour écouler la dernière année de son contrat? Ça fera partie des décisions que le directeur général Marc Bergevin devra prendre au cours des prochains mois.

Un gros pain

Le beau parcours de l'équipe en séries lui a sûrement permis de se forger une idée plus précise au sujet du groupe de joueurs qu'il a assemblé ainsi que des lacunes à combler. Ça ne l'empêchera pas d'avoir beaucoup de pain sur la planche.

Le plus gros pain sera les négociations contractuelles avec P.K. Subban. Le défenseur a indéniablement démontré sa valeur en séries et il deviendra le joueur le mieux payé de l'histoire de l'organisation, si les deux parties trouvent un terrain d'entente. Mais les pourparlers s'annoncent ardus.

Bergevin devra également décider s'il veut retenir deux bons soldats, le capitaine Brian Gionta et le défenseur Andrei Markov, qui pourraient se prévaloir du statut de joueur autonome sans compensation.

Dans le cas de Thomas Vanek, le directeur général a-t-il été suffisamment impressionné, au point de vouloir s'embarquer dans une surenchère? En contrepartie, rien n'est moins sûr que Vanek soit intéressé par le Canadien, et si oui à quel coût?

L'équipe sera possiblement moins encline à soumettre une offre de rachat de contrat à Rene Bourque, après les excellentes séries qu'il vient de connaître.

Le statut du gardien réserviste Peter Budaj devra être clarifié, même s'il lui reste une année de contrat à écouler. La performance de Dustin Tokarski en remplacement de Carey Price est venue modifier le portrait.

L'attaquant Dale Weise et le défenseur Mike Weaver se sont révélés deux précieuses acquisitions de fin de saison, que Bergevin tentera sans doute d'attacher à l'équipe. Weise pourrait obtenir le statut de joueur autonome avec restrictions tandis que Weaver pourrait vendre ses services au plus offrant.

George Parros et Douglas Murray ont sans doute disputé leur dernier match avec l'équipe, comme fort possiblement Francis Bouillon — potentiellement trois joueurs autonomes sans compensation.

Les remises sous contrat des attaquants Lars Eller et Ryan White (joueurs autonomes avec restrictions) devraient être finalisées rapidement.

INOLTRE SU HUFFPOST

Séries 2014 - Troisième ronde: Canadiens - Rangers