NOUVELLES

Au moins 11 morts dans des violences entre clans rivaux au Kenya

30/05/2014 06:02 EDT | Actualisé 30/07/2014 05:12 EDT

Au moins 11 personnes ont été tuées et plusieurs blessées dans l'attaque d'un village du nord-est du Kenya par un clan rival, ont annoncé vendredi les autorités kényanes.

"11 personnes sont mortes et sept blessées", a déclaré à l'AFP Zipporah Mboroki, une porte-parole de la police kényane. "Les assaillants ont attaqué le village" où habitent des membres du clan Degodia jeudi matin, a-t-elle précisé, "ils ont commencé à tirer de façon aveugle et ont incendié plusieurs huttes".

"Certaines victimes ont été jetées dans un fossé et brûlées vives", a ajouté la porte-parole.

Le Centre national de gestion des catastrophes (NDOC) a de son côté évoqué sur Twitter un "possible bilan de 18 morts" dans ces "violences entre clans rivaux".

Les médias kényans ont attribué cette attaque à des miliciens du clan Garre, rival des Degodia. Ces deux clans d'ethnie somalie sont répartis entre le sud de la Somalie, l'Ethiopie et le nord-est du Kenya.

Selon les médias, l'attaque pourrait être une opération de représailles alors qu'un nouveau cycle de violences a repris début mai entre Degodia et Garre dans la zone de Wajir et déjà fait plusieurs morts.

Ces deux clans - et d'autres clans somalis de la région - s'affrontent régulièrement autour de questions liées à la terre. Des affrontements entre Garre et Degodia avaient déjà fait au moins une trentaine de morts en juin 2013 dans les régions de Mandera, à la pointe nord-est du Kenya, et de Wajir.

rk/ayv/sa/mba

PLUS:hp