NOUVELLES

La Russie s'oppose aux sanctions américaines contre le Venezuela (Lavrov)

29/05/2014 06:15 EDT | Actualisé 29/07/2014 05:12 EDT

La Russie est opposée à toute forme de sanction contre le Venezuela, son allié menacé par Washington après la répression de manifestations contre le président Nicolas Maduro, a déclaré jeudi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

"Tous les problèmes doivent être résolus de manière constitutionnelle, sans aucune ingérence extérieure, y compris sous la forme de sanctions ou de menaces de sanctions", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à l'issue d'entretiens avec son homologue vénézuélien Elias Jaua.

"Nous avons réaffirmé notre solidarité avec le gouvernement de Nicolas Maduro dans ses efforts pour surmonter certaines difficultés du Venezuela, pour engager le dialogue (...) entre le gouvernement et l'opposition", a-t-il ajouté.

Le Congrès américain a approuvé mercredi un projet de loi introduisant des sanctions contre plusieurs hauts responsables vénézuéliens, visant à leur interdire l'entrée sur le territoire des États-Unis et à geler leurs avoirs dans les banques américaines.

Les autorités américaines les accusent d'être impliqués dans la répression des manifestations d'étudiants et d'opposants qui ont lieu depuis plus de trois mois au Venezuela, qui ont fait officiellement 42 morts et 800 blessés.

La situation dans ce pays mobilise depuis des semaines de nombreux parlementaires américains, enclins à exercer une pression diplomatique maximale sur le pouvoir socialiste de Nicolas Maduro. Son gouvernement accuse en retour les États-Unis d'ingérence et a promis de déposer une plainte aux Nations unies.

La Russie a de son côté multiplié ces dernières années les liens économiques, politiques et militaires avec le Venezuela du président Hugo Chavez, puis de Nicolas Maduro.

En retour, elle a reçu le soutien de Caracas, notamment dans la crise ukrainienne qui l'oppose aux Occidentaux.

pop/lpt/fw

PLUS:hp