NOUVELLES

La Corée du Sud circonspecte sur le rapprochement Japon-Corée du Nord

29/05/2014 11:10 EDT | Actualisé 29/07/2014 05:12 EDT

La Corée du Sud a fraîchement réagi vendredi à l'annonce d'une amorce de dégel entre le Japon et la Corée du Nord, appelant Tokyo à garantir l'unité face à Pyongyang et son programme nucléaire.

Jeudi en fin d'après midi, le Premier ministre japonais Shinzo Abe a annoncé que le régime nord-coréen acceptait de rouvrir l'épineux dossier des Japonais enlevés dans les années 70 et 80.

En échange, le Japon a promis de lever plusieurs sanctions contre Pyongyang.

Ces annonces sont intervenues après trois jours de discussions entre les deux pays en Suède, dominées par le sort de ces Japonais qui avaient été enlevés en pleine guerre froide pour former les espions nord-coréens à la langue japonaise et les coutumes du pays.

Le ministère sud-coréen des Affaires étrangères a assuré que Séoul mesurait l'importance de cette avancée pour Tokyo dans un dossier qui empoisonne les relations entre les deux pays depuis des décennies.

"Le gouvernement, d'un point de vue humanitaire, comprend la position du Japon sur les Japonais kidnappés", a indiqué le ministère dans un communiqué.

Il a aussitôt ajouté que ces discussions bilatérales entre Tokyo et Pyongyang ne devaient pas se dérouler aux dépens des efforts conjoints de la Corée du Sud, du Japon et des Etats-Unis pour obtenir de la Corée du Nord l'arrêt de son programme nucléaire.

"Nous continuerons à suivre les consultations entre le Japon et la Corée du Nord à la lumière de cet impératif", a souligné le ministère.

ckp/gh/mtp/gab/mpd

PLUS:hp