NOUVELLES

Deux milliards de personnes souffrent d'embonpoint à travers le monde

29/05/2014 01:05 EDT | Actualisé 29/07/2014 05:12 EDT
Steven Puetzer via Getty Images

LONDRES - Près du tiers de la planète souffre maintenant d'embonpoint, et aucun pays n'a réussi à renverser les taux d'obésité au cours des 30 dernières années, démontrent de nouvelles données.

Les chercheurs ont déterminé que plus de deux milliards de personnes sont maintenant en situation de surpoids ou d'obésité. Les taux les plus élevés sont mesurés au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, où près de 60 pour cent des hommes et 65 pour cent des femmes sont trop gros.

En comparaison, on comptait seulement 857 millions de personnes souffrant d'embonpoint en 1980.

Les États-Unis accueillent 13 pour cent de la population mondiale en surpoids, tandis que la Chine et l'Inde représentent ensemble 15 pour cent de la population trop lourde.

Les données ont été compilées par le professeur Christopher Murray, de l'Université de Washington, et ses collègues à partir de 1700 études touchant 188 pays entre 1980 et 2013.

Le professeur Murray a mesuré une relation étroite entre les revenus et l'obésité: dans les pays en voie de développement, plus les gens s'enrichissent, plus leur tour de taille prend de l'ampleur. Mais dans plusieurs pays riches comme les États-Unis et le Royaume-Uni, on constate l'inverse, même si le phénomène demeure modeste.

L'embonpoint et l'obésité sont plus fréquents chez les hommes dans les pays développés et chez les femmes dans les pays en voie de développement.

La prévalence de l'embonpoint et d'obésité chez les enfants et les adolescents a augmenté de près de 50 pour cent entre 1980 et 2013. La situation est particulièrement inquiétante chez les filles qui résident au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

Le professeur Murray ajoute que les chercheurs ont constaté que le diabète progresse en même temps que l'obésité, et que les taux de cancers associés au poids, comme le cancer du pancréas, sont aussi en hausse.

La nouvelle étude avait été commandée par la Fondation Bill & Melinda Gates. Elle a été publiée en ligne, jeudi, par le journal médical britannique The Lancet.

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques statistiques sur la santé des Canadiens