NOUVELLES

Demande de béatification de Dom Helder Camara, "l'évêque rouge" du Brésil

29/05/2014 10:26 EDT | Actualisé 29/07/2014 05:12 EDT

L'archevêque brésilien d'Olinda et de Recife (nord-est), Fernando Saburido, a signé et envoyé une lettre à Rome demandant au pape d'ouvrir le procès en béatification de Dom Helder Camara, surnommé "l'évêque rouge" sous la dictature, début d'un long processus avant la canonisation.

"Mgr Saburido a signé et envoyé la lettre mardi à la Congrégation pour la Cause des Saints au Vatican. Il y souligne l'importance et l'influence de +Dom Helder+ au sein de l'Eglise et de la société. C'est lui qui a fait savoir au monde ce qui se passait sous la dictature", a déclaré jeudi à l'AFP Antonio Diego Santos da Cunha, le secrétaire adjoint de l'archevêque.

M. da Cunha a expliqué que Mgr Saburido avait rédigé la lettre après une réunion avec la "Commission de la vérité" qui enquête sur les crimes commis par les agents de la répression militaire sous la dictature (1964-85).

Selon le porte-parole, la commission a conclu que l'assassinat en mars 1969 du père Antônio Henrique Pereira da Silva Neto, une affaire classée "pour manque de preuves" en 1986, était un "crime politique".

"Il visait à intimider Dom Helder, dont le jeune curé était le bras droit", a souligné M. da Cunha.

Le Père Henrique avait été retrouvé défiguré, avec des balles dans la tête, des cordes autour du cou et poignardé.

La lettre envoyée au pape souligne que "Dom Helder a été, et est, un grand exemple pour les gens qu'il a encouragés à vivre l'Evangile", a ajouté le secrétaire de l'archevêque avant de confier que le "Pape François admire beaucoup Dom Helder. Il est sur la même ligne, en faveur des pauvres".

Helder Pessoa Câmara, ou "Dom Helder", est né le 7 février 1909 à Fortaleza et mort le 27 août 1999 à Recife où il a été archevêque de 1964 à 1985.

Défenseur des droits de l'homme au Brésil et l'une des figures de la Théologie de la libération en Amérique latine, il s'engage aux côtés des plus pauvres. À peine nommé évêque de Recife, Helder Câmara décide de quitter son palais épiscopal pour s'installer dans une modeste maison au coeur des bidonvilles.

Marginalisé dans l'épiscopat brésilien et opposant à la dictature, il fait des séries de conférences en Europe et spécialement en France pendant lesquelles il dénonce la situation de pauvreté du tiers-monde, les ventes d'armes à son pays, la guerre du Vietnam et la violence de la dictature brésilienne, ce qui lui vaudra d'être surnommé "l'évêque rouge" du Brésil.

cdo/hdz/bds

PLUS:hp