NOUVELLES

USA: pas de transmission du coronavirus MERS à d'autres personnes (autorités)

28/05/2014 02:42 EDT | Actualisé 28/07/2014 05:12 EDT

Les deux seules personnes aux Etats-Unis ayant été à ce jour infectées par le coronavirus MERS ne l'ont transmis à personne, contrairement à ce qui avait été évoqué précédemment au sujet d'un de ces patients, ont annoncé mercredi les autorités sanitaires américaines.

Après avoir effectué des tests supplémentaires en laboratoire, les responsables des Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont conclu que le premier malade détecté aux Etats-Unis --aujourd'hui guéri-- n'avait pas infecté un résident de l'Illinois (nord) lors d'un rendez-vous d'affaires.

De ce fait, seules deux personnes à ce jour ont été infectées par le MERS ((Middle East Respiratory Syndrome Coronavirus) aux Etats-Unis. Elles ont contracté cet agent pathogène en Arabie Saoudite, où il est apparu en 2012 et où on compte le plus grand nombre de cas et de décès.

Les résultats préliminaires d'une analyse de sang du résident de l'Illinois, qui avait été en contact étroit avec le premier cas américain de MERS fin avril, paraissaient montrer des traces d'anticorps au coronavirus. Mais le patient n'avait montré aucun symptôme.

Un autre test n'a finalement pas confirmé ces résultats. "Basé sur le résultat de trois tests qui nécessitent une interprétation minutieuse, les CDC ont conclu que le résident de l'Illinois n'avait jamais été infecté avec le MERS", précisent les CDC dans un communiqué.

Etant donné les contacts étroits et prolongés qu'avait eu cette personne avec le premier malade du MERS, hospitalisé ensuite dans l'Indiana nord), les CDC avaient effectué une série de tests, dont ils avaient annoncé des résultats préliminaires le 17 mai.

Le premier cas d'infection par le virus du MERS aux Etats-Unis avait été confirmé le 2 mai. Le malade est sorti guéri de l'hôpital une semaine plus tard.

Le second cas d'infection par ce coronavirus avait été annoncé le 12 mai en Floride (sud-est) et ce patient est également guéri.

Le MERS paraît se transmettre difficilement de personne à personne. Le 14 mai l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) n'avait pas jugé nécessaire de déclarer un état "d'urgence de santé publique de portée mondiale", en l'absence de preuves d'une transmission du virus d'homme à homme.

Selon l'OMS, on comptait au 9 mai 536 cas confirmés d'infection par le MERS, parmi lesquels 145 personnes en sont décédées.

js/are

PLUS:hp