NOUVELLES

Ukraine : une équipe de l'OSCE détenue quelques heures près de Donetsk

28/05/2014 02:35 EDT | Actualisé 28/07/2014 05:12 EDT

L'OSCE a annoncé mercredi qu'une de ses équipes d'observateurs avait été détenue pendant quelques heures mercredi après avoir été arrêtée à proximité d'un barrage routier près de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine.

Dans un premier temps, l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, qui avait déjà dit être sans nouvelles depuis lundi soir de quatre de ses observateurs basés à Donetsk, a déclaré avoir aussi perdu le contact mercredi en milieu de journée avec une autre équipe d'observateurs près de cette ville.

Elle a ensuite indiqué que les observateurs de cette deuxième équipe, après avoir été "détenus", avaient pu regagner Donetsk en début de soirée.

"A environ midi aujourd'hui, la Mission spéciale de surveillance de l'OSCE en Ukraine a perdu le contact avec des membres de son équipe basée à Donetsk. L'équipe était à l'ouest de la ville de Donetsk, en route vers Dnipropetrovsk, quand le contact a été perdu", a indiqué d'abord l'OSCE dans un communiqué.

Ces observateurs ont été "détenus", a-t-elle ensuite déclaré, sans préciser par qui.

"Vers 19h00 (16h00 GMT), le contact a été rétabli lorsque le groupe est rentré à Donetsk", a indiqué l'organisation.

Cette équipe "est constituée de 11 membres de la Mission spéciale de surveillance voyageant dans trois véhicules. Les observateurs ont été stoppés à un barrage routier à Marinka", a fait savoir l'OSCE.

Ce sont deux Bulgares, un Autrichien, un Autrichien, un Néerlandais, un Finlandais, un Italien, un Norvégien, un Polonais, un Russe, un Slovaque et un Américain.

Concernant la première équipe disparue, l'OSCE a indiqué mercredi qu'"aucun contact" n'avait encore été établi avec ces observateurs.

"Ils sont toujours portés disparus, il n'y a toujours eu aucun contact avec eux", a déclaré un porte-parole de l'OSCE.

Ils sont danois, estonien, turc et suisse.

Le gouvernement danois avait fait savoir que ces observateurs avaient été arrêtés dans la soirée de lundi par des séparatistes prorusses à un point de contrôle.

Le ministère ukrainien des Affaires étrangères a accusé les insurgés séparatistes de les détenir. Le ministère turc des Affaires étrangères a déclaré que l'équipe semblait "saine et sauve".

ssw/dh/bds/plh/bds

PLUS:hp