NOUVELLES

Tour d'Italie - 17e étape: déclarations

28/05/2014 01:12 EDT | Actualisé 28/07/2014 05:12 EDT

Stefano Pirazzi (ITA/Bardiani), vainqueur de l'étape: "J'attendais cette victoire depuis cinq ans, elle arrive enfin. Je finissais par avoir le moral atteint. Je sentais bien que je progressais et j'en avais assez des critiques permanentes. J'ai visé la bonne échappée et j'ai surveillé ensuite De Gendt qui me paraissait être le plus dangereux. Dans la dernière côte, mes coéquipiers présents dans l'échappée ont travaillé pour revenir sur lui. Dans le final, je n'ai pas commis d'erreur. Mon geste en franchissant la ligne (bras d'honneur) ? Je ne l'ai pas fait par rapport aux journalistes mais par rapport à ceux qui pensent que je me trompe tout le temps. Je m'en excuse."

Nairo Quintana (COL/Movistar), maillot rose: "On monte une histoire qui n'a pas de réalité. Enlever l'avantage que j'ai gagné sur la route ? Ce serait une injustice. L'organisation a bien dit que la course n'a jamais été neutralisée. Mon équipe m'a dit de continuer, il y avait des coureurs qui étaient déjà devant. Je ne comprends pas la polémique. L'essentiel de l'écart, je l'ai fait dans la montée. Je me suis donné du mal pour ça, mes coéquipiers ont travaillé pour que je porte ce maillot rose. Ce serait tout à fait injuste de m'enlever du temps. L'étape ? Elle s'est bien passée. Une première heure rapide, puis l'échappée a pris corps. Le final a été très tranquille."

jm/jta

PLUS:hp