NOUVELLES

Syrie: dates-clés du régime de Bachar al-Assad

28/05/2014 02:58 EDT | Actualisé 27/07/2014 05:12 EDT

Dates-clés du régime de Bachar al-Assad, au pouvoir en Syrie depuis 2000, qui doit être investi mercredi après son élection en juin pour un 3e mandat.

- 17 juil 2000: Bachar al-Assad prête serment devant le Parlement. Candidat unique, il a été désigné président à l'issue d'un plébiscite (97,29%) organisé un mois après le décès de son père, qui avait dirigé la Syrie pendant 30 ans.

- 26 sept: Pétition d'une centaine d'intellectuels réclamant des réformes politiques.

- 2 déc: Feu vert à la création de banques privées.

- juil 2001: Après une période de relative liberté d'expression -- le "Printemps de Damas" --, fermeture du dernier forum des "salons politiques" qui avaient vu le jour entre septembre 2000 et février 2001.

- mars 2003: Damas s'oppose à la guerre menée contre l'Irak.

- fév 2004: Des centaines d'intellectuels, militants, avocats et acteurs signent une pétition réclamant la levée de "l'état d'urgence" (depuis 1963).

- 11 mai: Sanctions américaines contre Damas, accusé de soutenir le terrorisme.

- 14 fév 2005: Assassinat à Beyrouth de l'ex-Premier ministre libanais Rafic Hariri. La Syrie, pointée du doigt dans le meurtre de Hariri, devenu hostile à l'hégémonie syrienne sur le Liban, nie toute implication.

- 26 avr: Les troupes syriennes se retirent du Liban après 29 ans de présence militaire.

- 9 juin: Assad consolide son pouvoir avec l'élection d'un nouveau commandement du parti Baas formé de personnalités qui lui sont proches.

- 16 oct: "Déclaration de Damas": l'opposition, jusqu'alors divisée, lance un appel à un "changement démocratique et radical".

- 30 déc: Le vice-président démissionnaire Abdel Halim Khaddam accuse Assad d'avoir menacé Hariri à plusieurs reprises. En janvier, il annonce oeuvrer à la chute du régime.

- 19-20 jan 2006: Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad se rend en Syrie, son allié privilégié dans la région.

- 21 nov: Reprise des relations diplomatiques syro-irakiennes, interrompues depuis plus de 25 ans.

- 27 mai 2007: Assad réélu par référendum.

- 6 sept: Raid de l'aviation israélienne en Syrie, pour détruire selon Washington un site nucléaire secret construit avec l'aide de la Corée du Nord.

- déc: Début d'une vague d'arrestations d'opposants.

- 21 mai 2008: La Syrie et Israël engagent des négociations de paix indirectes sous les auspices de la Turquie, qui sont suspendues en décembre après une offensive israélienne dans la bande de Gaza.

- 14 juil: Assad dans la tribune officielle pour la fête nationale à Paris.

- 16 juil 2010: Assad n'a pas tenu ses promesses d'accroître les libertés publiques et d'améliorer la situation des droits de l'Homme (Human Rights Watch).

- 30 juil: Première visite d'Assad au Liban depuis l'assassinat de Hariri.

- 15 mars 2011: Début d'une révolte populaire contre le régime, qui se transforme en une insurrection armée face à la répression brutale menée par le régime. Le conflit a fait plus de 170.000 morts, selon une ONG syrienne, et des millions de réfugiés et déplacés selon l'ONU.

En juin 2013, le régime et son puissant allié, le Hezbollah chiite libanais, prennent aux rebelles la ville clé de Qousseir, près de la frontière libanaise. Depuis, les insurgés ont perdu bastion après bastion -- le Vieux Homs, des fiefs dans la province de Damas et à l'est d'Alep (nord) -- tandis que les groupes jihadistes, en particulier l'Etat islamique (EI) montaient en puissance.

- 3 juin 2014: Assad remporte l'élection présidentielle (plus de 88,7%), organisée par le régime dans les territoires sous son contrôle et raillée comme une "parodie de la démocratie" par l'opposition et les pays occidentaux.

acm/fcc

PLUS:hp