NOUVELLES

Royauté: un quotidien australien publie une photo du postérieur de Kate

28/05/2014 01:22 EDT | Actualisé 27/07/2014 05:12 EDT

Un quotidien australien du groupe Murdoch a publié mercredi une photo dévoilant le postérieur de Kate, l'épouse du prince William d'Angleterre, prise lors du voyage du couple en Australie, qualifiant de "ridicule" l'auto-censure de la presse britannique.

Le Sydney Daily Telegraph publie cette photo qui montre une partie du postérieur de la duchesse de Cambridge, alors qu'une bourrasque de vent soulève sa robe.

La photo a été prise en avril, pendant la tournée en Nouvelle-Zélande et Australie du couple princier, peu après la descente d'hélicoptère de Kate et William, près des Montagnes bleues, à l'ouest de Sydney.

Le quotidien australien affirme que la presse britannique a refusé de publier la photo par respect pour la famille royale, et estime, dans un commentaire, qu'elle se plie ainsi à "un code de l'étiquette archaïque".

"Cela paraît un peu ridicule d'attendre que le reste des médias fassent de même, en particulier dans un monde où la chair et le mercantilisme vont main dans la main", écrit le journal.

"Si la duchesse ne se soucie pas de se protéger elle-même en lestant de plomb les ourlets de ses robes, pourquoi les médias devraient-ils la protéger?", ajoute le quotidien.

L'auteur de la photo est une habitante de la région que visitait le couple, Diane Morel, qui n'a pas tout de suite réalisé ce qu'elle avait consigné sur sa carte mémoire.

"C'est quand je suis rentrée chez moi et que j'ai mis la carte dans l'ordinateur que j'ai compris ce que j'avais saisi", a déclaré la femme de 47 ans, qui a promis de donner le produit de la vente de cette image à une association d'aide aux victimes des feux de brousse, un fléau qui ravage chaque année des zones entières de cette région.

En 2012, le magazine people français Closer avait suscité la controverse en publiant une photo de Kate Middleton, prenant un bain de soleil sur le balcon d'une propriété privée du sud de la France, les seins nus.

Le couple princier avait contre-attaqué sur le plan judiciaire, déposant une plainte au pénal visant à identifier le ou les paparazzi. Deux photographes avaient été mis en examen à l'été 2013 pour "atteinte à la vie privée".

Le journal australien rappelle que les photos publiées par Closer avaient été prises dans un lieu privé, alors que Kate a été photographiée dans un lieu public lorsque sa jupe s'est envolée.

"Il y a une distinction claire entre une propriété privée et un endroit public", avance le Sydney Daily Telegraph.

mp/mfc/fmp/gab/ml

PLUS:hp