NOUVELLES

Obama met en garde contre la tentation de "se précipiter" dans des guerres

28/05/2014 10:38 EDT | Actualisé 28/07/2014 05:12 EDT

Le président des Etats-Unis Barack Obama a mis en garde mercredi contre la tentation de s'engager dans des conflits de façon "précipitée", martelant que tout problème n'avait pas nécessairement "une solution militaire".

"Depuis la Deuxième Guerre mondiale, certaines de nos erreurs les plus coûteuses ne sont pas venues de notre retenue mais de notre volonté de nous précipiter dans des aventures militaires sans penser à toutes les conséquences", a déclaré M. Obama dans un discours prononcé à West Point, prestigieuse école de l'armée de Terre située dans l'Etat de New York.

"L'Amérique doit montrer la voie sur la scène internationale. Si nous ne le faisons pas, personne ne le fera. L'armée est, et sera toujours, l'épine dorsale de ce leadership", a lancé le président américain.

"Mais une intervention militaire américaine ne peut être la seule --ou même la première-- composante de notre leadership en toute circonstance", a-t-il aussitôt ajouté. "Ce n'est pas parce que nous avons le meilleur marteau que tout problème doit être vu comme un clou", a-t-il insisté.

Annonçant sa décision d'un retrait graduel des soldats américains en Afghanistan d'ici à la fin 2016, soit quelques semaines avant le terme de son second mandat, M. Obama a dit mardi vouloir "tourner la page de plus d'une décennie pendant laquelle notre politique étrangère a été surtout consacrée aux guerres en Afghanistan et en Irak".

L'application de ce calendrier, a-t-il cependant prévenu, dépendra de la signature par le futur président afghan du Traité bilatéral de sécurité (BSA) encadrant les conditions d'une présence militaire américaine.

bur-jca/sam

PLUS:hp