NOUVELLES

Mali: l'ONU exhorte Bamako et les rebelles à appliquer le cessez-le-feu

28/05/2014 07:20 EDT | Actualisé 28/07/2014 05:12 EDT

Le Conseil de sécurité de l'ONU a demandé au gouvernement malien et aux groupes armés du Nord d'appliquer "de bonne foi" le cessez-le-feu qu'ils ont signés vendredi, a indiqué la présidence sud-coréenne du Conseil après des consultations à huis clos.

Les 15 membres du Conseil ont "salué les efforts du président de l'Union africaine" qui a servi de médiateur entre Bamako et la rebellion touareg et ils ont "demandé instamment aux signataires d'appliquer le cessez-le-feu totalement et de bonne foi".

Toujours selon la déclaration de la présidence, ils ont aussi "réitéré leur plein soutien à la Minusma (mission de l'ONU au Mali) dans ses efforts pour contribuer à la stabilisation du Mali et au lancement de négociations de paix sincères sur la base de l'accord de Ouagadougou".

Vendredi, le président de l'Union africaine (UA), le chef de l'Etat mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, avait arraché aux deux camps un cessez-le-feu, réclamé par la communauté internationale --ONU et France en tête-- depuis la reprise le 17 mai de combats meurtriers qui s'étaient soldés mercredi par la déroute de l'armée malienne à Kidal (nord).

Des mouvements rebelles touareg avaient signé le 18 juin 2013 à Ouagadougou un accord avec Bamako prévoyant un cessez-le-feu, un cantonnement des combattants rebelles et des "pourparlers de paix" pour décider du statut de la région Nord.

avz/mdm

PLUS:hp