Le président et chef de la direction d'Alimentation Couche-Tard, Alain Bouchard, trouve inacceptable que le Québec continue à être « sur le BS » en recevant de la péréquation de la part du gouvernement fédéral.

L'entrepreneur de 65 ans y est allé de cette sortie, mercredi, devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM), lorsqu'il a été questionné à savoir sur quels dossiers il aimerait se pencher une fois qu'il aura cédé les rênes de son entreprise, en septembre.

Le dirigeant croit que le Québec « dépense trop » depuis 40 ans, une situation qui, selon M. Bouchard, est intolérable, compte tenu de la capacité des Québécois à bâtir et créer.

En 2014-2015, la province devrait recevoir la somme record de 9,3 milliards de dollars en paiements de péréquation de la part du gouvernement fédéral, soit plus de la moitié de l'enveloppe destinée aux provinces les moins bien nanties du Canada.

M. Bouchard a également plaidé pour que l'enseignement de l'économie soit accentué au secondaire, ce qui pourrait stimuler la création d'entrepreneurs, qui, selon lui, créent davantage de richesse que le gouvernement.

M. Bouchard, qui demeurera président directeur du conseil d'administration de Couche-Tard, était invité par la CCMM entre autres pour raconter comment il avait transformé une petite entreprise québécoise en l'une des plus grandes chaînes de dépanneurs nord-américaines.

L'entreprise établie à Laval compte 6221 magasins exploités sous les bannières Couche-Tard, Mac's et Circle K. En Europe, Couche-Tard compte 2263 magasins Statoil Fuel & Retail à travers la Scandinavie, la Pologne, les pays baltiques ainsi que la Russie.

Aussi sur le HuffPost:

Loading Slideshow...
  • «Allo? Un billet simple pour Hamilton pour David Desharnais svp....» Le 10 novembre 2013, Denis Coderre publie ce commentaire négatif à l'endroit de l'attaquant du Canadien de Montréal, David Desharnais. Rapidement, le maire de Montréal s'attire les critiques de Michel Therrien, des joueurs du Canadien et des partisans. Il doit revenir sur ses propos.

  • En entrevue sur les ondes du 98,5FM, Denise Filiatrault, s’emporte quand Paul Arcand rappelle que certaines musulmanes affirment porter le voile par choix: «Ah fuck off, c'est pas vrai ça. [...] C'est des histoires de bons hommes, ça», s'exclame-t-elle. «Et quand elles ne le portent pas, elles se font réprimander, quand ce n'est pas pire que ça... quand c'est rendu au bout là, ils les sacrent dans le lac, ok! On l'a vu, c'est correct. Heille, woo, ''c'est notre choix''! C'est des folles!» Dans un message publié sur le site Facebook, Mme Filiatrault décide de s'excuser. Elle explique qu'elle a toujours été très colorée dans sa façon de s'exprimer et avoue que le débat sur la laïcité de l'État nécessite un choix de mots plus mesurés.

  • « Marie-Élaine Thibert est tellement laide que ça devrait être déductible d'impôt de la fourrer. » En octobre 2012, Guillaume Wagner décide de retirer cette blague, concernant la chanteuse Marie-Élaine Thibert de son spectacle. Guillaume Wagner utilise sa page Facebook pour s'expliquer et annoncer qu'il retire la blague de son spectacle : « Je dis dans mon spectacle que je ne veux pas y voir de "matantes". Je procède donc à faire un gag gratuit par exprès, pour les éloigner de mes salles. Pour que ça soit efficace, je dois faire un gag qui insulte une vedette qu'elles aiment pour les choquer et les faire fuir de la salle.»

  • Lors d'un numéro au Gala des Français de Juste pour rire 2011, Martin Matte s'adresse à l'animateur Arthur sur la scène de la Place des arts: «Ces temps-ci, mes enfants sont insupportables. Je ne sais plus quoi faire. Mais tu vois au Québec, depuis deux semaines, je peux mettre fin à leurs jours sans réelles conséquences. Depuis le verdict, je suis soulagé et eux... sur leurs gardes.» Son audace n'est pas passée inaperçue. L'humoriste a estimé qu'il n'a fait qu'exercer son droit de parole de parent. «C'est un cri du coeur. Ce jugement (l'affaire Turcotte) m'a troublé en tant que parent, et j'ai voulu poser la question dans un contexte humoristique», a fait savoir l'humoriste au Journal de Montréal.

  • «Revenu Québec, c'est des malades mentaux. Tu leur dois 8$, et ils vont kidnapper tes enfants. C'est eux autres qui ont la petite Cédrika!» Mike Ward lance cette réplique lors d'un Gala JPR de Jean-Marc Parent. Suite à quoi, l'artiste reçoit des menaces de mort de tous les côtés. Pour se défendre, il explique que le gag était une attaque à Revenu Québec et qu'il n'utilisait la disparition de Cédrika que comme référence.

  • En 2006, à la suite d'une victoire des Remparts de Québec, Patrick Roy se présente en conférence de presse d'après-match avec un peu de retard. Il explique son retard en déclarant à la blague qu'il voulait s'assurer que Latendresse avait bel et bien marqué son premier but en carrière face aux Oilers d'Edmonton. Il ajoute que le but de Latendresse signifiait qu'il avait enfin touché à la rondelle. Patrick Roy est contraint de présenter ses excuses au vice-président aux communications du Tricolore, Donald Beauchamp.

  • En 2005, lors d'une audience à l’Assemblée nationale, la députée Elsie Lefebvre exige de savoir si la femme de Jean Charest, Michèle Dionne, est intervenue pour appuyer la demande de la Croix-Rouge pour obtenir la déduction des dons à la source pour les employés de l'État. Jean Charest réagit vivement à la question, sermonnant la députée, avant de lancer son écouteur sur le sol et de la traiter de «chienne». Le lendemain, l'ancien premier ministre a admis que sa réaction avait été émotive et s’est excusé : « J'ai laissé tomber un mot en me parlant à moi-même et je le regrette. Si cela a pu offenser quelqu'un, je m'en excuse. »


Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?