NOUVELLES

La holding de MtGox veut vendre la marque bitcoin au Japon et dans l'UE (presse)

28/05/2014 04:36 EDT | Actualisé 27/07/2014 05:12 EDT

La holding propriétaire de la plate-forme d'échange de bitcoins en faillite MtGox veut vendre la marque déposée de cette monnaie virtuelle au Japon et dans l'Union européenne, a affirmé mercredi le Wall Street Journal.

La holding Tibanne, qui chapeautait MtGox et était dirigée jusqu'à récemment par la même personne, le Français Mark Karpeles, espère récupérer ainsi au moins 100 millions de yens (720.000 euros), a expliqué le quotidien en citant un responsable non identifié de l'entreprise.

Cette société a déposé en 2012 la marque "bitcoin" au Japon, a constaté l'AFP en consultant la liste des brevets acceptés par les autorités.

D'après le Wall Street Journal, Tibanne voudrait aussi vendre le nom de domaine internet bitcoins.com.

Le quotidien a ajouté qu'il n'était pas sûr, à l'heure actuelle, que les sommes tirées de ces ventes potentielles seraient reversées aux créanciers de MtGox, qui fait l'objet d'une procédure de liquidation judiciaire à Tokyo depuis la fin avril.

Gérée par Tibanne, MtGox constituait l'une des plate-formes d'échange "historiques" du bitcoin, une monnaie créée sur ordinateur en 2009 et qui a vu sa valeur s'envoler de quelques cents à ses débuts jusqu'à plus de mille dollars fin 2013, avant de quelque peu refluer.

MtGox avait stoppé ses transactions en février dernier, après avoir selon son patron d'alors, Mark Karpeles, été victime d'une attaque informatique massive qui aurait entraîné la disparition de 750.000 bitcoins de clients et 100.000 détenus par la société. Quelque 200.000 ont toutefois été retrouvés plus tard.

La société a déclaré avoir laissé une dette de 6,5 milliards de yens (46 millions d'euros).

Cette déconfiture a fortement nui à l'image du bitcoin mais n'a pas foncièrement déprécié sa valeur sur les plate-formes mondiales où il reste échangé.

mis/hg/pn/jlh/fw

PLUS:hp