NOUVELLES

France: un septuagénaire malien jugé pour le viol d'une enfant, enceinte à 12 ans

28/05/2014 06:46 EDT | Actualisé 28/07/2014 05:12 EDT

Un conteur malien de 70 ans comparait depuis mardi devant la justice française pour avoir violé à une trentaine de reprises sa petite voisine, devenue mère à 12 ans.

Au premier jour du procès devant la Cour d'assises de Melun, en région parisienne, l'adolescente, aujourd'hui âgée de 15 ans, a raconté son année de sixième, les journées de cours et les rapports sexuels imposés en rentrant du collège par son voisin, Hamadoun Tandina, qui racontait des histoires aux enfants du quartier.

"J'ai vraiment de la haine pour lui, il me dégoûte", dit la jeune fille, baskets aux pieds et coiffée de longues tresses, arrivée en France à 10 ans depuis la République démocratique du Congo.

Hamadoun Tandina, qui vivait de ses contes africains et spectacles dans divers centres culturels, et notamment au musée parisien du Quai Branly, a reconnu des relations sexuelles avec la fillette.

Il avait alors 68 ans, et derrière la porte toujours ouverte de son appartement, racontait régulièrement des histoires aux enfants de son quartier.

L'homme, qui encourt 20 ans de réclusion, a notamment été confondu par les tests ADN pratiqués sur le bébé, aujourd'hui âgé de trois ans.

Mais mardi, il a nié tout fait de viol, martelant, jusqu'à l'absurde, que les relations étaient consenties.

"Quand quelqu'un veut quelque chose, il ne pleure pas", a rétorqué l'adolescente, avant d'expliquer : "il m'avait menacée de mort si je parlais".

C'est lorsqu'elle évoque sa vie d'aujourd'hui, maman trop jeune qui jongle entre le collège, le pouponnage et les rendez-vous chez le psy, que la jeune victime lâche un sanglot. "Je ne peux plus faire comme les autres. Je peux plus sortir, je dois faire mes devoirs mais je n'ai plus beaucoup de temps, j'ai un fils à gérer", raconte-elle.

fbe/at/alc /abk

PLUS:hp