NOUVELLES

De retour de sa suspension, Brandon Prust va affronter les Rangers jeudi

28/05/2014 12:56 EDT | Actualisé 28/07/2014 05:12 EDT
ASSOCIATED PRESS
Montreal Canadiens' Brandon Prust, right, and New York Rangers' Derek Dorsett fight during the first period of Game 3 of the NHL hockey Stanley Cup playoffs Eastern Conference finals, Thursday, May 22, 2014, in New York. (AP Photo/Seth Wenig)

BROSSARD, Qc - Sa suspension de deux matchs étant maintenant terminée, l'attaquant du Canadien Brandon Prust va affronter les Rangers de New York, jeudi soir, à l'occasion du sixième match de la finale de l'Association Est qui sera disputé à Madison Square Garden.

Michel Therrien l'a fait savoir, mercredi midi, pendant que ses adjoints dirigeaient une séance d'entraînement facultative au Complexe sportif Bell à Brossard.

Certains y verront là une insertion qui sera la bienvenue, étant donné que l'attaquant des Rangers Derek Dorsett a cherché noise à des joueurs du Canadien, dont Mike Weaver, à la fin du match de mardi au Centre Bell. Mais que la formation new-yorkaise cherche à brasser la cabane ou pas, jeudi soir, le pilote du CH a assez d'estime pour Prust en tant que hockeyeur pour qu'il consente à le réintégrer dans sa formation sans plus de cérémonie.

«Que Dorsett soit là ou pas là, Brandon Prust, lui, va être là», a dit Therrien.

Lars Eller s'est dit d'avis, de son côté, que les Rangers ne chercheront pas à imiter soudainement les Big Bad Bruins juste parce que certains de leurs joueurs ont fait leur petite peste pendant quelques instants, à un moment où la victoire était hors de portée pour les visiteurs.

«Le match était fini et dans ce contexte, certains joueurs perdent leur calme et c'est ce qui est probablement arrivé à Dorsett, a affirmé Eller. Ce n'est pas quelque chose de significatif en vue du prochain match, je crois. Il faut se concentrer sur ce que nous allons faire, et ne pas s'attarder à cibler des joueurs en particulier de leur côté.»

Tous les joueurs de l'équipe montréalaise ont fait le voyage à New York, y compris les blessés Alexei Emelin et Carey Price. Ce dernier s'est entraîné sur glace en solo, avant la séance principale, pour la troisième journée d'affilée.

Il est déjà acquis que Price ne jouera pas d'ici le reste de la série. Quant à Emelin, on n'en sait pas davantage sur son état de santé après qu'il eut raté le match de mardi soir au Centre Bell.

Ni sur le statut de Dale Weise, qui a été frappé à la tête lors d'un contact initié par John Moore, mardi soir, lors du cinquième match de la série. Therrien a dit ne pas avoir eu la chance de discuter avec Weise, mercredi matin.

Emelin et Weise n'étaient pas avec les 11 joueurs qui ont patiné pendant l'entraînement. Outre Prust, les joueurs qui ont participé à la séance sont les gardiens Dustin Tokarski et Peter Budaj, les défenseurs Nathan Beaulieu, Douglas Murray et Jarred Tinordi ainsi que les attaquants Daniel Brière, Michaël Bournival, Ryan White, George Parros et Travis Moen.

Grâce à sa victoire acquise à domicile, mardi, le Tricolore a réduit à 3-2 son déficit dans la série contre les Rangers. Si un septième match s'avère nécessaire, il sera disputé samedi soir au Centre Bell.

Mercredi, les membres du Canadien affirmaient qu'ils devront chercher à jouer de la même manière qu'ils l'ont fait la veille afin de continuer à réduire leur déficit dans la série. Et ce, même s'ils ont accordé quatre buts.

«Les aspects défensifs, ce sont des choses qui se corrigent facilement», a noté Therrien, qui a déclaré qu'il aimerait voir ses joueurs afficher la même implication à l'attaque, et la même combativité en avantage numérique.

«Je ne crois pas qu'on veuille changer trop de choses, a affirmé Josh Gorges. Il s'agit juste être un peu plus alerte aux deux extrémités de la patinoire.»

«Le match (de mardi) a probablement été notre meilleur de la série jusqu'ici, a fait remarquer Eller. Alors si nous continuons, le résultat devrait être bon.»

Les Rangers, eux, se consolaient à l'idée qu'ils mènent encore 3-2 dans la série, et qu'ils pourront y mettre fin en l'emportant à domicile.

Certains ont avancé que la formation new-yorkaise aura intérêt à jouer avec plus de «désespoir» devant ses partisans, mais les joueurs d'Alain Vigneault préfèrent voir la rencontre de jeudi comme une opportunité en or de mettre fin à la série.

«L'opportunité que nous avons devant nous devait créer tous les sentiments de désespoir dont nous devrions avoir besoin, a souligné Brad Richards. Nous sommes à un match de nous rendre en finale de la Coupe Stanley, alors c'est une forme de désespoir. Nous ne voulons pas aller à un septième match où tout peut arriver.»

«Je ne crois pas que les joueurs aient besoin d'un sentiment de désespoir en guise de motivation supplémentaire, a avancé Vigneault. On est à une victoire de la finale. On va être prêt pour le prochain match.»

Les Rangers auront par ailleurs besoin d'une meilleure prestation de la part de leur gardien, Henrik Lundqvist. Solide depuis le début de la série, le vétéran gardien a retrouvé mardi ses mauvaises habitudes d'antan à Montréal.

Les membres de la formation new-yorkaise étaient toutefois confiants que Lundqvist allait rebondir. Vigneault n'a pas senti le besoin de lui remonter le moral après le match au cours duquel le gardien titulaire des Rangers a été rappelé au banc au milieu de la deuxième.

«Il n'a pas besoin de discours de ma part. C'est un vétéran, a souligné Vigneault. C'est un des meilleurs à sa position, je suis certain qu'il sera concentré et prêt en vue du prochain match.»

«J'imagine qu'il va revenir avec une de ses meilleures performances, a affirmé Richards. Il va vouloir rebondir, surtout devant notre foule. Ce n'est pas quelque chose qui nous inquiète.»

INOLTRE SU HUFFPOST

Séries 2014 - Troisième ronde: Canadiens - Rangers