NOUVELLES

La nouvelle plateforme « Inouï » propose des histoires surprenantes, mais vraies

28/05/2014 05:30 EDT | Actualisé 01/07/2014 12:32 EDT
Pascal Colpron

En lançant la maison d'édition numérique Inouï en avril dernier, le journaliste Marc-André Sabourin, assisté par Simon Coutu et Hervé Juste, conciliait deux rêves : d’abord celui d’avoir un jour son propre magazine, puis de pouvoir raconter des histoires.

Car Inouï est «comme un roman», explique son instigateur. La plateforme inspirée de l’initiative américaine The Atavist, qui a su se faire une place aux États-Unis dans un milieu hostile, propose des histoires «très racontées, mais sans jamais rien inventer».

Les textes, qui combinent des photos, des vidéos et des pistes sonores, sont généralement écrits par des journalistes et quelques fois traduits de la version américaine.

La formule semble en avoir déjà séduit plusieurs. Des centaines de Québécois se sont déjà abonnés au service depuis le lancement.

Pour en savoir plus sur cette innovation, visitez la page Facebook d'Inouï.

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques livres coups de coeur de la blogueuse Julie Niquette