NOUVELLES

USA: un ex-banquier d'UBS condamné pour aide à l'évasion fiscale

27/05/2014 05:20 EDT | Actualisé 27/07/2014 05:12 EDT

Un ex-banquier suisse d'UBS et fondateur d'une société de gestion d'actifs a été condamné mardi aux Etats-Unis à cinq années de prison avec sursis pour avoir aidé de riches Américains à échapper à l'impôt.

Martin Lack a plaidé coupable devant le tribunal de Fort Lauderdale, en Floride (sud-est), qui l'a également condamné à verser 7.500 dollars d'amende, selon le jugement consulté par l'AFP.

Ce citoyen suisse avait été inculpé en août 2011 aux Etats-Unis pour avoir aidé des contribuables américains à "ouvrir et alimenter" des comptes secrets dans une banque cantonale suisse basée à Bâle.

Selon l'acte d'accusation, il encourageait ses clients à ne pas participer aux programmes de régularisation du fisc et proposait des documents "falsifiés" pour maquiller l'origine de leurs fonds.

Les faits reprochés datent de 1993 à 2010 et couvrent la période pendant laquelle M. Lack travaillait pour UBS avant de fonder sa société de gestion zurichoise en 2003.

Il pourra retourner en Suisse à condition de se présenter "au moins une fois par an" aux Etats-Unis pendant les cinq ans de sa probation, précise le jugement.

Plusieurs anciens cadres d'UBS sont actuellement visés par des enquêtes aux Etats-Unis.

En février 2009, la banque elle-même avait dû verser 780 millions de dollars aux autorités américaines et leur livrer le nom de plusieurs milliers de ses clients soupçonnés d'avoir fraudé le fisc.

La semaine dernière, sa concurrente Credit Suisse a accepté de plaider coupable aux Etats-Unis d'aide à l'évasion fiscale et s'est engagée à verser une amende record de 2,6 milliards de dollars pour clore les poursuites et continuer à exercer dans le pays.

jt/soe/are

UBS AG

PLUS:hp