NOUVELLES

Six candidats à la succession du président d'Israël

27/05/2014 11:55 EDT | Actualisé 27/07/2014 05:12 EDT

Six candidats ont officiellement déposé mardi leur candidature à la présidence de l'Etat d'Israël pour remplacer le sortant Shimon Peres, a annoncé le Parlement qui procédera à l'élection de son successeur le 10 juin.

"Réouven Rivlin, Binyamin Ben Eliezer, Dalia Dorner, Meir Sheetrit, Dalia Itzik et Daniel Shechtman ont présenté au président de la Knesset Youli Edelstein les dix signatures de députés nécessaires à l'élection du 10 juin", a précisé la Knesset dans un communiqué.

La date-limite du dépôt de candidature est fixée à mardi minuit mais aucun postulant de dernière minute n'est attendu, selon les médias.

M. Peres doit quitter fin juillet ses fonctions, qu'il occupe depuis 2007, peu avant son 91e anniversaire.

En Israël, le poste de président est largement honorifique et les pouvoirs exécutifs restent aux mains du Premier ministre. Le chef de l'Etat a toutefois pour tâche de nommer après les élections législatives la personnalité chargée de former une coalition et appelée à devenir Premier ministre.

Le favori des sondages est Réouven Rivlin, ex-président de la Knesset et membre du Likoud, le parti de droite du Premier ministre Benjamin Netanyahu. Mais ce dernier n'a pas apporté son soutien à M. Rivlin, l'inimitié entre les deux dirigeants étant de notoriété publique.

Son principal rival est le député travailliste Binyamin Ben Eliezer, un vétéran de la gauche israélienne qui dans une courte allocution retransmise à la radio a mis en avant ses "60 années d'activités au service de l'Etat".

Le député centriste Meir Sheetrit, anciennement membre du Likoud, arrivé enfant du Maroc en Israël a pour sa part déclaré que si quelqu'un lui avait dit il y a 50 ans qu'il serait un jour député, chef de cabinet ministériel et candidat à la présidence, "il n'y aurait jamais cru".

Dalia Itzik, qui a présidé la Knesset en 2006 avait également assuré par intérim la présidence de l'Etat d'Israël quand le prédécesseur de Shimon Peres, Moshé Katsav, impliqué dans une affaire de viol, avait été suspendu.

"Il est temps, après 65 ans et 9 présidents d'avoir une femme présidente", a argué la travailliste.

Deux candidats ne sont pas issus du sérail parlementaire: l'ancienne juge de la Cour Suprême Dalia Dorner et le prix Nobel de Chimie 2011 Daniel Shechtman.

L'élection du président d'Israël par les députés qui votent à bulletin secret, aura lieu au terme d'une campagne de deux semaines.

Le ministre de l'Energie Sylvan Shalom a finalement renoncé à présenter sa candidature après avoir été accusé de délit sexuel par une ex-secrétaire. La justice a abandonné toute poursuite contre lui, les faits reprochés étant prescrits.

dar/tp

PLUS:hp