NOUVELLES

Wolfenstein: The New Order, pour les joueurs, les vrais (PHOTOS)

20/05/2014 04:40 EDT | Actualisé 20/05/2014 07:05 EDT
Courtoisie Bethesda Softworks

Alors que les jeux cherchent à se renouveler, la mythique série Wolfenstein prend le contre-pied et retourne aux sources, qu’elle n’avait d’ailleurs jamais vraiment quitté.

En 1991, Wolfenstein a révolutionné le monde du jeu vidéo et créé la polémique en inventant le FPS (First Person Shooter). En plus de révolutionner le genre, le jeu a placé l’action dans un château nazi, donnant droit à des grandes tentures ornées de svastikas ou de portraits d’Hitler en guise de décors.

Mais il a réussi avec ces quelques éléments à imposer sa marque, et à faire du genre qu’il venait d’inventer le principe de jeu le plus joué depuis. Plus de 20 ans après, il est désormais difficile de se démarquer tant la compétition est rude et réactive. Alors, plutôt que de chercher à nous impressionner avec de nouveaux effets, Wolfenstein a décidé de s’en tenir aux vieilles recettes: de bons graphismes, une jouabilité simple et efficace, et des myriades de nazis à abattre.

Les nazis ont gagné

Le jeu vous place dans un passé alternatif. Nous sommes en 1960, les nazis ont gagné la guerre, et seuls les États-Unis leur résistent encore. Toujours dans la peau du vétéran B. J. Blazkowicz, vous voilà à devoir débarquer sur les côtes allemandes.

On est tout de suite frappé par les graphismes et les textures superbes qui exploitent les consoles nouvelles générations. Si le précédent jeu n’était pas très beau, celui-ci l’est assurément. Le visuel fourmille de détails et vous transporte dans des environnements toujours variés. Les ennemis sont impressionnants, et esthétiquement très réussis, même s’ils ont tendance à se répéter trop souvent. Des précédents titres de la série, ce jeu conserve sa dimension mystique dans laquelle les technologies occultes ont permis aux nazis de remporter la guerre. Il présente donc un visuel inédit, fait d’un décalage technologique abrupt qui s’insère dans un monde encore ancré dans le passé.

Un jeu basique

Pour assurer son succès, Wolfenstein: The New Order mise sur un conservatisme à toute épreuve, et c’est vraiment efficace. C’est un jeu destiné aux gamers et à eux en priorité. Pas de ralentissement du temps, ou de guérison grâce aux médikits. On n’a aucun pouvoir, et l’énergie ne remonte que de très peu. Heureusement, les munitions se trouvent à profusion, et il faudra surtout jouer de son habileté pour arriver au bout du jeu. Toutefois, les développeurs ont inclus des modes très faciles si l’on veut profiter de l’action en douceur. En médium, il reste cependant facile pour un bon joueur, il vaudra mieux alors le commencer directement en difficile.

Le jeu est porté par un design des niveaux incroyablement solide. Et ça marche! Ces niveaux offrent suffisamment d’ouvertures et de chemins alternatifs pour contourner les ennemis et mettre en place une véritable tactique de jeu tout du long. Ils se succèdent sans jamais se répéter, tandis que les ennemis souvent placés judicieusement n’hésiteront pas à venir vous chercher. Si le jeu permet de rentrer dans le tas sans ménagement, on pourra également choisir de jouer de manière plus furtive. Cependant, l’intelligence artificielle évoluée remarque le moindre problème, ce qui hausse encore le challenge.

Seules les phases qui se déroulent dans la planque sont en retrait avec des missions assez ennuyeuses à y effectuer. Elles viennent même entacher cette aventure, même si elles permettent d’en apprendre plus sur vos compagnons. Il faudra par contre ne pas hésiter à y dormir dès que l’occasion se présente afin de monter sa jauge de vie.

Avec ses dix à douze heures de durée de vie, Wolfenstein: The New Order est un pur concentré d’action du début à la fin. Même si l’histoire s’avère mieux travaillée que dans les précédents opus, il reste un jeu basique destiné aux gamers et aux amateurs de solos explosifs façon Call of Duty. L’ambiance du jeu est surréaliste, l’architecture des villes est incroyable, il y a des croix gammées partout et on explose des nazis par centaines. Wolfenstein: The New Order reste terriblement efficace!

Wolfenstein



INOLTRE SU HUFFPOST

Les 10 meilleures bandes sonores de jeux vidéos