NOUVELLES

Vietnam: ouverture du procès d'un banquier emblématique des errements du secteur bancaire

20/05/2014 07:22 EDT | Actualisé 20/07/2014 05:12 EDT

Le procès d'un ex-banquier qui fut l'un des plus puissants du Vietnam s'est ouvert mardi à Hanoï, une affaire emblématique des errements du secteur bancaire vietnamien, qui reste fragile.

Les autorités vietnamiennes ont entamé depuis 2011 une profonde réforme du système bancaire pour tenter d'assainir ce secteur plombé par les dettes toxiques.

Nguyen Duc Kien, 50 ans, est accusé d'escroquerie, d'évasion fiscale et d'activités économiques illégales, selon le chef d'accusation lu par un procureur au tribunal de Hanoï.

Kien est jugé aux côtés de huit autres accusés, anciens hauts-responsables de l'Asia Commercial Bank (ACB), l'une des plus importantes banques vietnamiennes.

La cour a en revanche suspendu temporairement les poursuites contre Tran Xuan Gia, ministre du Plan et de l'Investissement de 1996 à 2002 et ancien président de l'ACB, pour des raisons de santé.

Selon le chef d'accusation, Kien, qui est l'un des fondateurs de l'ACB, et ses complices ont causé une perte de 67 millions de dollars à la banque, avec des dépôts bancaires illégaux et des investissements en Bourse.

Lors du procès, qui doit durer jusqu'au 6 juin, les procureurs ont également accusé Kien de falsification des documents pour escroquer 12,5 millions de dollars au groupe métallurgique Hoa Phat.

Mardi à la cour, Kien a affirmé assumer ses "responsabilités", mais a rejeté le chef d'accusation en le jugeant de "non conforme à la loi et incorrect".

S'il est reconnu coupable, Kien pourrait être condamné à la prison à vie.

tmh-ltl/dth/fw

PLUS:hp