NOUVELLES

Le Canadien doit continuer dans la même voie, selon Michel Therrien (VIDÉO)

20/05/2014 11:24 EDT | Actualisé 20/07/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - À entendre parler les deux entraîneurs, mardi, c'est à croire que c'est le Canadien qui mène 2-0 dans la série et qui affronte une équipe qui a perdu son gardien titulaire.

Et pourtant, ce sont les Rangers de New York qui ont une telle priorité, alors que la série se déplacera jeudi à Madison Square Garden. Et c'est le Tricolore qui devra se débrouiller sans Carey Price jusqu'à la fin.

Ça n'a pas empêché Michel Therrien de faire preuve d'optimisme, alors qu'il a invité ses joueurs à continuer de faire preuve du même engagement et de la même ardeur au travail que lors du match de la veille. De son côté, Alain Vigneault a exhorté les siens à mieux jouer.

«Oui, le premier match (contre les Rangers) a été difficile pour nous, émotivement et physiquement. Mais j'ai aimé la façon dont les joueurs ont réagi lors du deuxième match. Ils se sont très bien regroupés. L'équipe a joué avec beaucoup d'énergie, elle a poussé fort et a été solide», a souligné Therrien lors d'une conférence téléphonique.

«On s'est buté à un gardien de but au sommet de son art et ce sont des choses qui arrivent en séries», a ajouté le vétéran entraîneur, qui a par ailleurs prévenu que l'erre d'aller peut vite changer au cours d'une série.

«Une victoire et ça peut vite virer de bord. Je suis optimiste à cause de la façon dont les joueurs ont rivalisé et ont fait preuve d'engagement (lundi)», a dit Therrien.

Celui-ci a par ailleurs rappelé que son équipe a surpris en éliminant le Lightning de Tampa Bay en quatre matchs et qu'elle a surpris encore en défaisant les Bruins de Boston dans la série suivante. Il a promis que ses joueurs créeront encore la surprise, jeudi.

Vigneault, de son côté, a prévenu que les Rangers ne peuvent continuer de se fier aux prouesses de Henrik Lundqvist. L'entraîneur a reconnu que son gardien a fait la différence lors du match de lundi, au Centre Bell.

«De temps en temps, ton gardien en vole une, et c'est un peu ce qui nous est arrivé (lundi), a commenté Vigneault, mardi matin dans un hôtel montréalais, avant que l'équipe new-yorkaise ne retourne au sud de la frontière. Les joueurs du Canadien ont entrepris le match avec intensité, leur exécution était à point, ils ont eu plusieurs bonnes occasions de qualité au début et ils ont été capables de marquer. Et ensuite, ce qui a sans doute été le point tournant, c'est qu'on a égalé le score sur un but très chanceux.

«À partir de là, on a joué un petit peu mieux. Mais on s'est trop fié à notre gardien de but et ça n'arrivera pas jeudi, a ajouté Vigneault. On a des ajustements à faire, aucun doute. On va s'assurer que nos joueurs seront prêts pour jeudi. On va s'assurer de jouer un meilleur match.»

Certains estiment maintenant que l'issue de la série est inexorable, après avoir vu le Canadien tout donner et quand même perdre. L'attaquant des Rangers Brad Richards n'est pas d'accord.

«Je sais que le Canadien est capable d'en donner encore plus. Et de notre côté, on ne peut pas toujours faire le pari que notre gardien va tout arrêter, a souligné Richards. On a fait les petites choses qu'il fallait dans le premier match de la série mais dans le deuxième, on a joué avec le feu. On ne peut pas faire ça.

«Ils ont le dos au mur et ils vont jouer avec le sentiment qu'ils doivent absolument gagner ce match-là, a ajouté le vétéran des Rangers. Il faut profiter de l'avantage de la patinoire, et de la foule, pour mieux faire.»

De leur côté, les joueurs du CH devront mieux faire que lundi quand vient le temps de s'emparer des retours de tir.

«Je donne crédit aux Rangers, a commenté Therrien. Les gars ont bataillé pour aller chercher les retours, mais les défenseurs des Rangers ont fait du travail phénoménal pour repousser nos joueurs en dehors de la boîte. Il y a eu des fois où on a été capable de se rendre (jusqu'au gardien), mais en général, les défenseurs des Rangers ont fait du bon travail.

«On a fait plusieurs choses de bien et il faut continuer à se concentrer là-dessus, a par ailleurs noté l'entraîneur du Tricolore. Et il y a des choses qu'on doit faire mieux. Par exemple, on a accordé trop d'attaques en surnombre. Mais ce sont des choses qu'on peut arranger.»

Même s'il a répété que Dustin Tokarski a bien fait lors du deuxième match, Therrien n'a pas confirmé qu'il sera de retour devant le filet à New York. Il a noté qu'il restait encore 48 heures avant de prendre des décisions concernant sa formation.

Derick Brassard, qui s'est blessé au début du premier match de la série, pourrait revenir au jeu lors du troisième match, a laissé entendre Vigneault.

«Si j'étais un parieur...», a commencé par dire le pilote des Rangers en anglais, après avoir lancé que rien ne peut empêcher un Québécois de jouer contre le Canadien, surtout en séries. Il a ensuite ajouté en français qu'il faudra attendre à l'entraînement des siens, mercredi, pour en savoir plus sur l'état de santé de son joueur de centre.

Les deux équipes avaient congé de glace, mardi. Le CH s'entraînera à Brossard, mercredi matin, avant de se diriger vers New York.

INOLTRE SU HUFFPOST

Séries 2014 - Troisième ronde: Canadiens - Rangers