NOUVELLES

Plus d'un million d'Iraniens consomment de l'alcool (spécialiste)

20/05/2014 08:28 EDT | Actualisé 20/07/2014 05:12 EDT

Plus d'un million d'Iraniens, sur une population de 77 millions d'habitants, boivent de l'alcool dont la consommation est pourtant interdite, selon un participant au premier congrès mondial sur l'abus d'alcool organisé en Iran, cité mardi par l'agence Isna.

"Plus d'un million d'Iraniens consomment de l'alcool", a affirmé le docteur Reza Afshar, président de l'Association de toxicologie médicale de l'Asie et de l'Océanie, en se basant sur une étude portant sur la période mars 2012-mars 2013.

"30% des consommateurs sont des femmes et 70% des hommes", a-t-il ajouté.

L'Iran a ouvert fin 2013 le premier centre de désintoxication pour alcooliques, dont le nombre est évalué à 200.000 par les autorités.

La consommation d'alcool a été interdite au lendemain de la révolution de 1979 et est sévèrement punie par la loi, tout comme la possession ou la vente de boisson alcoolisée. Seule la minorité chrétienne a le droit de produire de l'alcool pour sa consommation.

La police utilise d'ailleurs de plus en plus d'alcootests lors des contrôles routiers, reconnaissant ainsi l'ampleur du problème. Les contrevenant doivent payer une amende de 2 millions de rials (60 dollars).

L'alcool consommé en Iran est importé en contrebande du Kurdistan irakien. Les Iraniens peuvent aussi acheter de l'alcool fabriqué localement, moins cher. Mais la presse annonce régulièrement des décès à la suite de consommation d'alcool frelaté.

sgh/cyj/sw

PLUS:hp