NOUVELLES

Mondial-2014 - Chili: Alexis Sanchez, le "Nino maravilla" devenu chef de troupe

20/05/2014 06:33 EDT | Actualisé 20/07/2014 05:12 EDT

Fort d'une volonté et d'un physique à toute épreuve, l'attaquant chilien de Barcelone Alexis Sanchez est passé du statut d'étoile montante à celui de chef de file de la sélection chilienne en vue du Mondial-2014.

C'est dans les rues poussiéreuses de la petite ville de Tocopilla, au nord du Chili, où il est né en 1988, qu'il découvre enfant le ballon rond. Sa famille, très modeste, n'a alors pas les moyens de lui acheter ses premiers crampons.

Son caractère introverti ne lui facilite pas la tâche mais sa surprenante maîtrise du ballon attire l'attention du club de Cobreloa du Chili, qu'il intègre à l'âge de 16 ans.

C'est le début d'une carrière fulgurante avec son recrutement dès ses 18 ans par le club italien d'Udinese, qui le laissera éclore au Colo Colo, puis à River Plate (Argentine), avant de l'intégrer dans son effectif.

Ses performances d'ailier infatigable ne passent pas inaperçues dans le Calcio, et lors de la saison 2010-2011, il participe activement à la qualification de l'Udinese pour la Ligue des champions.

Loin de la presse et des scandales, la jeune prodige se concentre sur sa carrière et s'engage en juillet 2011 pour cinq ans au FC Barcelone contre une indemnité de transfert de 26 millions d'euros et 11,5 millions de bonus, devenant ainsi le premier joueur chilien de l'histoire à porter le maillot "blaugrana".

Même s'il n'est pas toujours titulaire, il demeure très efficace (19 buts en Liga cette saison) et suscite les convoitises (Juventus, Arsenal).

Après près de dix ans de carrière, Alexis Sanchez est aussi devenu une référence et un leader au sein de l'équipe chilienne, où il a fait ses débuts à 18 ans (déjà 65 sélections).

- 'Un joueur explosif' -

Dans les rangs de "La Roja", le "Nino maravilla" a marqué 22 buts et forgé son style de jeu d'ailier droit rapide, doté d'une très bonne technique et d'une agilité qui font de lui l'un des meilleurs joueurs à son poste. En témoigne le but splendide marqué samedi face à l'Atletico Madrid, un missile expédié du pied droit dans un angle totalement fermé.

En sélection, son apport sera précieux alors que l'autre star de l'équipe, Arturo Vidal, est incertain pour le Mondial après une blessure au genou.

"Le jeu de la sélection favorise Alexis, contrairement à celui de Barcelone, qui le porte plus à tenir le ballon et à être patient. Alexis est un joueur explosif, il a besoin de cette accélération et cela, il l'a avec la sélection et c'est ce qui lui convient le mieux", analyse pour l'AFP Antonio Prieto, un chroniqueur sportif chilien.

L'attaquant du Barça a été une des joueurs clés de son pays pendant les qualifications pour la Coupe du monde au Brésil, avec une troisième place derrière l'Argentine et la Colombie dans la zone Amsud.

Aujourd'hui, ce garçon calme et timide ne craint pas d'affirmer qu'il va mener son équipe au sommet. "Je crois que le Chili va gagner une Coupe du monde, sinon, autant rester à la maison et la regarder la télé", déclarait-il récemment à la presse.

"Consolidé par le football européen, il est appelé à jouer sa meilleure Coupe du monde. C'est maintenant ou jamais!" affirme pour sa part Antonio Prieto.

msa/ms/ag/pgr/chc

PLUS:hp