NOUVELLES

Les digues ont tenu bon dans la nuit, de nouveaux pics attendus

20/05/2014 03:03 EDT | Actualisé 19/07/2014 05:12 EDT

Les digues ont tenu bon à Belgrade mais les Balkans restaient mobilisés mardi en attendant de nouveaux pics de la Sava, affluent du Danube, après une semaine d'inondations qui ont affecté plus de 1,6 million de personnes en Serbie et en Bosnie et fait au moins 47 morts.

La rivière Sava représente désormais la principale menace depuis la Croatie voisine jusqu'à Belgrade où elle se jette dans le Danube.

La situation était particulièrement tendue à Sabac, Sremska Mitrovica et Belgrade et à Orasje, en Bosnie voisine.

Des milliers de volontaires luttaient dans le nord-est de la Bosnie pour renforcer les digues le long de la Sava, notamment dans la région de Bijeljina, alors que la ville d'Orasje était cernée par les eaux qui ont déjà inondé les villages alentour.

A Belgrade, 12 km de digues ont surélevées avec des sacs de sable par des milliers de volontaires afin d'empêcher les crues d'inonder la capitale.

A Obrenovac, une des villes serbes les plus touchées, les secouristes ont réussi à contenir les eaux autour de la centrale thermique Nikola Testa qui produit 50% de l'électricité du pays.

Plus de 30.000 sinistrés ont été évacués à ce jour des régions affectées par les inondations, dont près de 13.600 d'Obrenovac.

En Bosnie, sur l'ensemble des personnes affectées, plus de 100.000 ont été évacuées, le pire exode dans ce pays depuis la guerre intercommunautaire de 1992-1995.

La météo plus clémente depuis le début de la semaine - le temps est ensoleillé et les températures sont au-dessus de 22 degrés - a permis aux autorités d'entamer des travaux de nettoyage et de désinfection des régions touchées, une besogne de la plus haute importance pour éviter une "catastrophe épidémiologique".

"Nous faisons face à un dur combat contre les épidémies et les maladies qui sont une des conséquences inévitables des inondations", a déclaré Nermin Niksic, Premier ministre de l'entité croato-musulmane de la Bosnie.

rus-ljv-mat/cn/jh

PLUS:hp