NOUVELLES

L'Alliance Gavi à la recherche de 5,5 mds EUR pour vacciner 300 millions d'enfants

20/05/2014 07:55 EDT | Actualisé 20/07/2014 05:12 EDT

L'Alliance mondiale pour la vaccination, Gavi, a fixé mardi à 5,5 milliards d'euros ses besoins de financement pour la période 2016-2020, afin d'assurer pendant cette période la vaccination de 300 millions d'enfants supplémentaires.

Lançant avec une conférence à Bruxelles son opération de collecte de fonds pour cette période auprès des donateurs internationaux, Gavi a d'emblée reçu le soutien de la Commission européenne, qui s'est engagée à verser 175 millions d'euros d'ici 2020.

Ce montant représente plus du double de ce que l'exécutif européen a versé depuis 2003 à l'alliance, qui réunit l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'Unicef, la Banque mondiale et la fondation Gates.

En vue de la prochaine conférence des donateurs, dont l'Allemagne a annoncé l'accueil pour 2015, "notre soutien peut mobiliser d'autres contributeurs", notamment les Etats-membres, a relevé dans un point de presse le commissaire européen au Développement, Andris Piebalgs.

Au total, en puisant aussi sur ses réserves, Gavi entend consacrer 6,9 milliards d'euros entre 2016 et 2020 pour vacciner 300 millions d'enfants supplémentaires, ce qui devrait permettre de sauver cinq à six millions de vies, a indiqué son président, Seth Berkley. Il a souligné que 63% des fonds de l'Alliance venaient d'Europe.

Gavi, qui co-finance des campagnes de vaccination et la mise en place pérenne de ces programmes sanitaires dans les pays en développement, se prévaut d'avoir contribué depuis 2000 à vacciner 440 millions d'enfants.

Depuis janvier 2011, l'alliance a notamment soutenu l'introduction auprès des populations enfantines concernées des vaccins contre la pneumonie et la diarrhée, ainsi que du vaccin contre le virus du papillome humain, protégeant de certaines formes du cancer du col de l'utérus, et de celui combinant rougeole et rubéole.

Ces investissements ont selon Gavi transformé le marché mondial des vaccins, en attirant de nouveaux fournisseurs aux tarifs moins élevés. Fin 2013, Gavi s'approvisionnait ainsi auprès de 12 fabricants, contre cinq au début de ses activités.

cb/aje/fw

PLUS:hp