NOUVELLES

Irak: onze soldats tués dans des attaques dans le Nord (responsables)

20/05/2014 01:33 EDT | Actualisé 20/07/2014 05:12 EDT

Onze soldats ont été tués mardi dans des attaques dans le nord de l'Irak, au lendemain de l'annonce officielle des résultats des élections législatives du 30 avril.

Au moins huit soldats ont été tués lorsque leur bus a été attaqué par des insurgés à Suleiman Bek, une localité du nord de l'Irak, a annoncé un responsable local.

Les soldats, en permission, quittaient la localité, lorsque leur bus a été stoppé par des insurgés qui les ont tués, selon ce responsable Taleb Mohammed al-Bayati.

Quatre autres soldats ont été blessés dans l'attaque qui s'est produite sur une autoroute.

Par ailleurs, trois soldats ont été tués et sept autres blessés lors d'un attentat suicide à la voiture piégée dans la province de Salaheddine, au nord de Bagdad.

Les attaques n'ont pas été revendiquées dans l'immédiat, mais par le passé des groupes d'insurgés sunnites notamment des jihadistes du l'Etat islamique en Irak et au levant (EIIL) avaient pris pour cible l'armée et les forces de sécurité.

L'Irak est endeuillé depuis plus d'un an par des violences meurtrières quotidiennes, qui ont déjà fait plus de 3.500 victimes cette année.

Cette dernière attaque est intervenue au lendemain de l'annonce des résultats des législatives du 30 avril qui ont vu une victoire du bloc du Premier ministre sortant Nouri al-Maliki. Sa coalition est arrivée en tête avec 92 sièges sur 328, renforçant son statut de favori pour un 3e mandat malgré l'absence de majorité absolue

str-sf/psr/hj/emb/sw

PLUS:hp