NOUVELLES

Wall Street finit en légère hausse, dopée par le secteur technologique

19/05/2014 04:19 EDT | Actualisé 19/07/2014 05:12 EDT

Wall Street a fini en légère hausse une séance calme lundi, en l'absence de nouvelle économique majeure, aidée par de bonnes performances dans le secteur technologique: le Dow Jones a gagné 0,12% et le Nasdaq 0,86%.

Selon les résultats définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average a avancé de 20,55 points, à 16.511,86 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 35,23 points à 4.125,82 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 s'est adjugé 0,38% ou 7,22 points, à 1.885,08 points.

"Beaucoup de titres à forte croissance, qui ont suscité la méfiance dernièrement", les investisseurs craignant leur survalorisation, ont signé "un petit retour aujourd'hui, dans le sillage de la progression des (géants) Apple et Google", a relevé Michael James, de Wedbush Securities.

Les deux géants informatiques ont signé une trêve dans leur guerre sur les brevets, en annonçant vendredi renoncer à toutes les plaintes à ce sujet les opposant directement. Apple et Google se sont appréciés tous deux de plus de 1%.

D'autres titres vedettes du secteur ont eu la cote: la radio en ligne Pandora Media a grimpé de plus de 5%, le géant internet de la vidéo Netflix de 4%, le réseau social professionnel LinkedIn de 3%, le constructeur d'automobiles électriques Tesla Motors et le réseau social Facebook montant de 2%.

D'autre part, le marché des actions new-yorkais a été porté par un rebond technique "après avoir été trop vendu" ces derniers jours, a estimé Peter Cardillo, de Rockwell Global Capital.

En l'absence de nouvelle majeure lundi, les opérateurs se sont aussi préparés aux prochains rendez-vous économiques clef cette semaine, dont la diffusion mercredi des minutes de la dernière réunion du comité de politique monétaire de la Fed (FOMC). Les analystes en attendaient toutefois peu de surprises.

"De nouveaux rebondissements dans les fusions-acquisitions (ont fait) peu d'étincelles sur le marché", a remarqué de son côté Patrick O'Hare, de Briefing.com.

L'action de l'opérateur satellitaire DirecTV a en effet reculé de près de 2%, au lendemain de l'annonce de son acquisition par le poids lourd des télécoms américain AT&T. Le prix de rachat de 95 dollars par titre était pourtant près de 10% supérieur à la valeur de son action vendredi à la clôture.

D'autre part, le laboratoire Pfizer n'a pas réussi à gagner les faveurs de son concurrent britannique AstraZeneca, qui a annoncé lundi rejeter sa nouvelle offre de rachat, relevée à 117 milliards de dollars.

Le marché obligataire a reculé, après une nette progression la semaine dernière. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans a progressé à 2,536% contre 2,518% vendredi, et celui à 30 ans à 3,383% contre 3,347%.

ppa/gde

PLUS:hp