NOUVELLES

Le roi d'Espagne en Arabie saoudite pour une visite dominée par l'économie

19/05/2014 05:46 EDT | Actualisé 19/07/2014 05:12 EDT

Le roi Juan Carlos d'Espagne a rencontré des responsables saoudiens dans le but de favoriser davantage les échanges commerciaux et la participation de firmes espagnoles aux grands projets dans le royaume, partenaire économique de poids de Madrid.

Il s'est entretenu dimanche soir avec le prince héritier saoudien, Salmane Ben Abdel Aziz, avec lequel il a évoqué les moyens de renforcer les relations bilatérales, selon l'agence officielle Spa.

Les deux pays ont conclu "un accord de sécurité" lundi, au dernier jour de la visite du roi Juan Carlos, a rapporté l'agence sans donner de détails sur le document.

Le souverain a été par ailleurs reçu dimanche par le Conseil des Chambres saoudiennes de commerce, dont le président Abdel Rahmane Al-Zamil, a invité les firmes espagnoles à prendre part aux projets proposés par l'Arabie saoudite dans divers secteurs et dont le coût global tourne, selon lui, autour de 800 milliards de dollars.

Dans un communiqué, les Chambres de commerce saoudiennes ont précisé que la valeur des contrats exécutés actuellement en Arabie saoudite par des firmes espagnoles s'élevait à 13 milliards de dollars.

Parmi ces contrats figurent la réalisation d'une liaison ferroviaire à grande vitesse entre les sites des lieux saints de l'islam dans l'ouest de l'Arabie saoudite.

Ce contrat de 8,22 milliards de dollars, pour lequel le français Alstom était en lice, avait été remporté en 2012 par un consortium espagnol.

Deux entreprises publiques, la compagnie ferroviaire Renfe et l'opérateur du réseau de chemins de fer Adif, mènent ce consortium, qui inclut le groupe de BTP OHL, le fabricant de trains Talgo et la société technologique Indra.

Selon le Conseil des chambres saoudiennes de commerce, 76 firmes espagnoles sont présentes en Arabie saoudite alors que les échanges entre les deux pays ont atteint 9 milliards de dollars en 2011.

bur/aa/mh/tm/hj

PLUS:hp