NOUVELLES

Elections en Ukraine: l'OSCE prévoit un déroulement "plus ou moins normal"

19/05/2014 04:57 EDT | Actualisé 18/07/2014 05:12 EDT

Le médiateur de l'OSCE pour l'Ukraine, le diplomate allemand Wolfgang Ischinger, a dit lundi s'attendre à un déroulement "plus ou moins normal" des élections dimanche, sauf dans une partie de l'est du pays aux prises avec des mouvements séparatistes pro-russes.

"Je pense, d'après les rapports que nous avons (...) que nous pouvons partir du principe que les élections se dérouleront dans une bonne partie du pays de façon plus ou moins normale", a déclaré M. Ischinger sur la radio publique allemande Deutschlandfunk.

"Dans quelques villes de l'est ce ne sera pas le cas (...) Nous parlons ici d'un ordre de grandeur qui sera vraisemblablement inférieur à 10%" des villes où les élections seront perturbées, a-t-il précisé.

"Dans ces conditions, la simple tenue des élections est déjà une bonne chose, car leurs résultats rendront beaucoup plus difficile à ceux qui s'opposent à Kiev de qualifier d'illégitimes le gouvernement et le président qui sera élu", a-t-il souligné.

Le diplomate allemand a toutefois averti qu'il ne fallait pas s'attendre à ce que la tenue des élections règle tous les problèmes.

"Il faut être réaliste. Les élections ne vont évidemment pas amener les séparatistes violents de l'est à déposer les armes. Mais je pense que ce sera un pas important pour qu'un jour on trouve une solution négociée et que les armes se taisent", a-t-il estimé.

M. Ischinger est un expert reconnu des relations internationales après une longue carrière d'ambassadeur de l'Allemagne aux États-Unis et au Royaume-Uni. Il a participé aux négociations sur la Bosnie de Dayton et sur l'élargissement de l'Otan en Europe de l'est. Il préside la Conférence de Munich sur la sécurité, qui rassemble chaque année des dirigeants politiques et militaires du monde entier.

Sa mission est de favoriser les discussions entre les représentants du pouvoir, du parlement ukrainien et des régions, notamment de l'est, avait déclaré le Suisse Didier Burkhalter, président en exercice de l'OSCE, lors de l'annonce de sa nomination, au cours d'une réunion avec les ministres des Affaires étrangères de l'UE à Bruxelles.

hap/aro/ml

PLUS:hp