NOUVELLES

Aide de la Norvège au Soudan du Sud avant une réunion des donateurs

19/05/2014 05:17 EDT | Actualisé 19/07/2014 05:12 EDT

La Norvège a annoncé lundi un don de 63 millions de dollars au Soudan du Sud, à la veille d'une conférence de bailleurs de fonds à Oslo appelés au chevet d'un pays touché par une crise humanitaire.

"Nous redoutons que la crise s'aggrave sensiblement dans les mois à venir", a déclaré le chef de la diplomatie norvégienne, Boerge Brende, dans un communiqué.

En proie à des combats entre le gouvernement et une rébellion malgré un accord de paix signé le 9 mai, le plus jeune État de la planète, indépendant depuis 2011, est menacé par la famine.

Les combats, accompagnés de massacres et d'atrocités contre les civils sur des bases ethniques, ont déjà fait des milliers, voire des dizaines de milliers de morts et chassé plus de 1,2 million de Sud-Soudanais de chez eux.

Plus d'un tiers de la population, soit 3,7 millions de personnes, est menacée par la faim, selon l'ONU, qui estime qu'il n'existe qu'un "créneau très étroit" pour éviter une famine. Selon l'Unicef, 50.000 enfants risquent de mourir de malnutrition dans un pays où sévit également le choléra.

"Des dizaines de milliers de personnes sont déjà mortes au Soudan du Sud même si elles n'ont pas encore rendu leur dernier souffle", a prévenu Liv Toerres, secrétaire générale de l'ONG Aide populaire norvégienne.

"Ce sont des mots horribles mais ils n'en sont pas moins vrais. Pour beaucoup, il est déjà trop tard. Il n'y a pas assez de nourriture produite et stockée avant la saison des pluies", a-t-elle expliqué.

L'Onu a relevé la semaine dernière à 1,8 milliard de dollars son estimation de besoins humanitaires: seuls 536 millions ayant été réunis fin mai, 1,26 milliard étaient encore requis pour financer les opérations nécessaires en 2014 et pré-stocker des vivres pour les trois premiers mois de 2015.

"Si le conflit continue, d'ici à la fin de l'année, la moitié des 12 millions de Sud-Soudanais seront déplacés, réfugiés à l'étranger, affamés ou morts", a averti le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon la semaine dernière.

La nouvelle aide norvégienne s'ajoute aux 17 millions de dollars déjà octroyés par Oslo au Soudan du Sud en début d'année.

Le Danemark avait annoncé dimanche qu'il donnerait 10 millions de dollars.

Théâtre entre 1983 et 2005 d'une guerre meurtrière opposant le Soudan et une rébellion sudiste désormais au pouvoir à Juba, le Soudan du Sud aujourd'hui indépendant a replongé dans un nouveau conflit en décembre.

Suivant des lignes ethniques, le conflit met aux prises les Dinka du président Salva Kiir et aux Nuer de l'ancien vice-président Riek Machar, limogé en juillet 2013.

phy/hh/aub

PLUS:hp