NOUVELLES

Syrie: des opposants de l'intérieur appellent au boycott des élections

18/05/2014 10:46 EDT | Actualisé 18/07/2014 05:12 EDT

Des opposants syriens de l'intérieur ont appelé dimanche la population à boycotter la présidentielle du 3 juin qui verra, sauf surprise, la réélection de Bachar al-Assad.

"Par solidarité avec plus de la moitié des Syriens qui ne peuvent participer à la présidentielle, le Courant de l'Edification de l'Etat annonce qu'il boycottera les élections, et appelle tous les Syriens à faire de même", a indiqué un communiqué de ce parti de l'opposition toléré par le régime.

Ce parti a été créé en septembre 2011 à Damas, quelques mois après le début du mouvement de contestation populaire contre le régime de Bachar al-Assad.

"Nous espérons que tous les Syriens exerceront leur droit au boycott de ces élections (..) par respect à leurs compatriotes syriens qui sont dans l'impossibilité de voter".

"Depuis des décennies, les élections multipartites sont un rêve et un objectif pour les Syriens, (..) mais la situation dans le pays a fait de la moitié des Syriens des déplacés et des réfugiés", a poursuivi le texte jugeant "illégale" la tenue de ces élections dans ces conditions.

"La Constitution actuelle confère des pouvoirs absolus au président de la République. Ces élections vont reproduire un régime autoritaire que les Syriens paient cher pour le démanteler", ajoute le communiqué.

Le Parti du Courant de l'édification de l'Etat est dirigé par Louay Hussein, un écrivain de 54 ans qui a été brièvement arrêté en mars 2011 après avoir exprimé sa solidarité avec les habitants de Deraa (sud), où est née la contestation.

Membre d'un parti communiste interdit, il avait été emprisonné entre 1984 et 1991.

La présidentielle du 3 juin ne se déroulera que dans les zones tenues par le régime.

Il s'agit théoriquement de la première élection présidentielle depuis plus de 50 ans en Syrie, M. Assad et son père Hafez, qui a dirigé le pays de 1970 à 2000, ayant été élus par référendum.

rim-rm/hj

PLUS:hp