NOUVELLES

Ryan Ellis procure une victoire au Canada contre la Suède

18/05/2014 12:28 EDT | Actualisé 18/07/2014 05:12 EDT
ASSOCIATED PRESS
Nashville Predators defenseman Ryan Ellis plays against the Calgary Flames in the first period of an NHL hockey game Tuesday, Jan. 14, 2014, in Nashville, Tenn. (AP Photo/Mark Humphrey)

MINSK, Bélarus - Équipe Canada a désormais le contrôle de sa destinée au championnat du monde de hockey de la FIHG après avoir défait la Suède 3-2 en prolongation, dimanche.

Ryan Ellis a inscrit le but victorieux à 2:22 de la période supplémentaire, propulsant du même coup le Canada devant la Suède au sommet du classement du groupe A. En vertu du différentiel, le Canada pourra s'assurer du premier rang en l'emportant contre la Norvège mardi.

«Nous nous sommes mis dans le pétrin (en s'inclinant devant la France), mais je crois que nous sommes désormais en bonne position, a dit Ellis dimanche de l'aréna Chizhovka. Nous aimons notre situation. Notre dernier match ici sera de toute évidence très important et nous voulons terminer le plus haut possible.»

Brayden Schenn et Kevin Bieksa ont touché la cible en temps réglementaire pour le Canada. Le gardien Ben Scrivens a été sensationnel, particulièrement en prolongation.

Joakim Lindstrom et Linus Klasen ont riposté pour les Suédois, qui avaient rapidement pris les devants 2-0.

La Suède disputera son dernier match de la phase préliminaire lundi contre l'Italie.

«Je crois que les deux équipes ont obtenu beaucoup de chances de marquer, a dit l'entraîneur Dave Tippett. Elles ont commis beaucoup d'erreurs. Du point de vue d'un entraîneur, en regardant la vidéo, on a pu voir beaucoup d'erreurs, mais (ces erreurs) mènent souvent à des matchs enlevants.»

L'entraîneur-chef des Suédois, Par Marts, s'est dit «très satisfait» de la performance de son équipe en dépit de la défaite. Tippett a indiqué que la différence pour le Canada avait été son opportunisme en prolongation.

Ellis s'est occupé de régler le débat.

Le Canada tirait de l'arrière 1-0 après seulement 3:49 de jeu lorsque Kyle Turris a perdu une mise en jeu en zone défensive et permis à la Suède de s'emparer du disque. Lindstrom, le meilleur buteur de la formation scandinave, a battu Bieksa dans une course pour une rondelle libre et l'a soulevée du revers derrière le gardien des Oilers d'Edmonton.

Jonathan Huberdeau a obtenu quelques chances en or de créer l'égalité. Il a notamment été rabattu sur la patinoire par Niclas Burstrom alors qu'il était en échappée à 16:33, et en conséquence il a obtenu un tir de pénalité.

Huberdeau a tenté de déjouer le gardien en utilisant la légendaire feinte du Suédois Peter Forsberg lors des Jeux olympiques de 1994, qui a éventuellement été immortalisée sur un timbre de ce pays scandinave. Le cerbère, qui a probablement observé cette feinte à maintes reprises au cours de sa vie, a placé son gant au bon endroit pour repousser le caoutchouc.

La Suède a doublé son avance à 1:06 de la deuxième période. Gustav Nyquist a remporté une bataille pour le disque derrière le filet de Scrivens et l'a remis à Klasen, qui était seul dans l'enclave. Il n'a pas raté sa chance et a effectué un tir dans la lucarne.

Huberdeau a redonné vie aux Canadiens en se dirigeant à toute vitesse vers le filet suédois. Schenn, qui l'a suivi, a frappé une rondelle libre derrière Nilsson à 3:52 de la période médiane.

Le Canada a ensuite bénéficié d'un avantage numérique pour créer l'égalité à 7:46. Cody Hodgson a refilé le disque à Morgan Rielly, qui l'a remis à Bieksa. Ce dernier a alors décoché un puissant lancer frappé de la ligne bleue qui a trompé la vigilance de Nilsson.

INOLTRE SU HUFFPOST

Ice hockey fans