NOUVELLES

Doug Ford dans l'eau chaude après avoir critiqué un centre de santé mentale

18/05/2014 10:34 EDT | Actualisé 18/07/2014 05:12 EDT
Getty Images
Councillor Doug Ford sat in committee on Tuesday as Mayor Rob Ford's executive committee considered a recommendation to seize control of port lands redevelopment from the tripartite Toronto Waterfront Development Corp. September-6,2011 - AMY DEMPSEY/TORONTO STAR Mayor Rob Ford's executive committee considered a recommendation to seize control of port lands redevelopment from the tripartite Toronto Waterfront Development Corp. on Tuesday. September-6,2011 - AMY DEMPSEY/TORONTO STAR (Photo by Amy Dempsey/Toronto Star via Getty Images)

Le frère du maire de Toronto Rob Ford s'est fait réprimander sur les médias sociaux samedi, après avoir prétendument affirmé qu'une résidence pour des jeunes souffrant d'un handicap intellectuel avait « ruiné » le quartier dans lequel elle se trouve.

Le conseiller municipal, Doug Ford, a déclenché une avalanche de répliques sur Twitter.

Même l'ancien premier ministre de l'Ontario, Bob Rae, a désapprouvé ces commentaires.

Vendredi, le journal de quartier The Etobicoke Guardian rapportait que le bureau de M. Ford avait organisé une rencontre publique, jeudi, à propos de la résidence gérée par le centre Griffin, un organisme sans but lucratif offrant des services pour la santé mentale.

Selon le journal, des résidents de l'extrême ouest de Toronto se sont plaints de la présence de l'institut dans leur quartier et du fait qu'ils n'avaient pas été avertis assez longtemps à l'avance.

Doug Ford, dont l'arrondissement qu'il représente se trouve dans l'ouest de la ville, aurait dit qu'il était inacceptable de voir des véhicules d'urgence garés sur la rue à l'extérieur de la résidence et que celle-ci devrait être relocalisée.

Doug Ford persiste et signe

Samedi, Doug Ford a dit dans une entrevue à la chaîne privée CP24 qu'il maintenait ses propos. Il a affirmé avoir été induit en erreur au sujet des résidents et des règles du centre. Le conseiller municipal a dit que les résidents ont des tendances à la violence et peuvent quitter l'établissement sans supervision. Il les a aussi accusés de causer des problèmes dans le quartier.

Dans un courriel à La Presse Canadienne, Deanna Dannell, une porte-parole du Griffin Centre dit que le centre a été en contact avec Doug Ford avant l'ouverture de la résidence et l'a informé du type de résidents qu'elle accueillerait et du type de services fournis. 

Doug Ford a affirmé qu'il serait heureux de prendre les adresses de tous ceux qui l'ont critiqué pour ses commentaires et « nous installerons la maison à côté de chez eux et nous verrons comment ils réagiront ».

Kathleen Wynne réagit

La chef du Parti libéral de l'Ontario, Kathleen Wynne, a réagi dimanche aux commentaires de Doug Ford en rappelant que son gouvernement avait prévu 810 millions de dollars dans le dernier budget pour les services aux enfants et aux adultes ayant une déficience intellectuelle.

« Aucun gouvernement n'a porté autant d'attention ni fait autant d'efforts pour les enfants autistes et les adultes autistes », a-t-elle affirmé.« J'aimerais avoir l'occasion d'utiliser ces 810 millions de dollars », a-t-elle ajouté.

INOLTRE SU HUFFPOST

Twitter Goes Nuts Over New Ford Docs