NOUVELLES

Mondial-2014/Amical - Les Pays-Bas tâtonnent, l'Equateur solide

17/05/2014 04:34 EDT | Actualisé 17/07/2014 05:12 EDT

Les Pays-Bas, brouillons et dans une composition inédite, ont été accrochés (1-1) samedi à Amsterdam par une équipe d'Equateur disciplinée à défaut d'être brillante, lors d'un match amical opposant deux formations qualifiées pour le Mondial.

Privé de Nigel de Jong, Wesley Sneijder, Rafael van der Vaart, Arjen Robben et Jeremain Lens, toujours retenus par leurs clubs, Louis van Gaal a aligné un onze de départ composé quasi exclusivement de joueurs du championnat néerlandais.

Seul Robin van Persie faisait exception. L'attaquant de Manchester United a d'ailleurs brillé en inscrivant un but magnifique à la 40e en enchaînant amortie de la poitrine et reprise de volée pour tromper Banguera.

Souvent blessé cette saison, "RVP" semble revenir à son meilleur niveau.

"J'ai joué deux fois une demi-heure et une fois 67 minutes lors des trois dernières rencontres en championnat d'Angleterre. Je manque encore de rythme mais je suis totalement rétabli", avait indiqué le capitaine néerlandais avant la rencontre.

Il a de la sorte pu aider ses jeunes équipiers face à une formation équatorienne très accrocheuse et qui a eu l'avantage d'inscrire un but dès les premières minutes.

Bien servi par Caideo, Jefferson Montero a piégé la défense locale et le gardien Casper Cillessen pour faire 0-1 dès la 9e minute.

Adversaire de la France, de la Suisse et du Honduras au premier tour du Mondial, l'Equateur du séléctionneur Reynaldo Rueda n'a pas souvent été bousculé par les Oranje.

Peut-être parce que les joueurs néerlandais n'ont pas encore assimilé la nouvelle tactique de Louis van Gaal.

Renonçant au traditionnel 4-3-3, de mise au pays inventeur du football total, le mentor néerlandais avait opté samedi pour une 5-3-2 qui demande sans doute encore quelques réglages.

Car les Oranje, beaucoup plus frileux qu'à l'habitude, n'ont pas été très dangereux en seconde période.

Le retour des joueurs évoluant à l'étranger pour les prochains matches, ainsi que le stage que les Néerlandais effectueront la semaine prochaine au Portugal, devraient permettre à Van Gaal d'effectuer quelques ajustements.

Car les Pays-Bas actuels sont à mille lieues de la formation qui avait atteint la finale du Mondial-2010 en Afrique du Sud.

bnl/jta

PLUS:hp