NOUVELLES

Maduro presse l'opposition de reprendre le dialogue national

17/05/2014 05:24 EDT | Actualisé 17/07/2014 05:12 EDT

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a pressé vendredi soir l'opposition de reprendre le dialogue national à la veille d'une nouvelle tentative de médiation régionale.

Les ministres des Affaires étrangères de l'Union des nations sud-américaines (Unasur) devaient se rendre une nouvelle fois ce week-end à Caracas pour tenter de relancer un dialogue national qui marque le pas depuis l'arrestation ces derniers jours de centaines d'étudiants.

L'opposition a annoncé qu'elle rencontrerait dimanche la délégation de l'Unasur et le nonce apostolique.

Lancé début avril grâce aux efforts de médiation de l'Unasur, ce dialogue national inédit a pour objectif de trouver une issue à plus de trois mois d'un mouvement de contestation contre le président Maduro mené par des étudiants et des opposants lui reprochant sa gestion dans les domaines de la sécurité et de l'économie.

Mais la vaste coalition - allant de l'extrême gauche à la droite radicale - des partis d'opposition réunis au sein de la Table de l'unité démocratique (MUD) a décidé de "geler" ces discussions après que le gouvernement eut arrêté la semaine dernière et cette semaine plus de 300 étudiants, dont la plupart ont été libérés depuis.

"Ils disent: il faut des résultats positifs! Maintenant! Quels résultats? Le dialogue est déjà en soi un résultat positif", a dit le président Maduro lors d'une conférence de presse. "Je pose la question: ils arrêtent le dialogue et où vont-ils? Brûler le pays?".

De son côté, l'Unasur a invité vendredi soir le gouvernement et l'opposition à "la prudence" dans leurs déclarations afin de ne pas compromettre une reprise du dialogue.

val/mmz/ml/jh/ag

PLUS:hp