NOUVELLES

Hollande appelle à un "plan global" contre Boko Haram, "menace majeure"

17/05/2014 10:03 EDT | Actualisé 17/07/2014 05:12 EDT

Le président français François Hollande a appelé samedi le Nigeria et ses voisins à mettre en oeuvre un "plan global" contre le groupe islamiste Boko Haram, qualifié de "menace majeure", lors d'un sommet à l'Elysée.

"Boko Haram est devenu une menace majeure pour l'ensemble de l'Afrique de l'Ouest et maintenant pour l'Afrique centrale", a souligné François Hollande, affirmant que "ses liens avec Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb islamique) et d'autres organisations terroristes ont été établis".

"Un plan global doit être mis en oeuvre visant à échanger les informations, à coordonner les actions, à contrôler les frontières et à agir de façon appropriée", a insisté le président français au cours d'un déjeuner avec ses homologues du Nigeria, du Cameroun, du Tchad, du Niger et du Bénin.

"Boko Haram a une stratégie anti-civilisationnelle de déstabilisation du Nigeria mais aussi de destruction des principes fondamentaux de la dignité humaine", a poursuivi le président français.

La menace formulée par le chef de Boko Haram, Abubakar Shekau, de réduire en esclavage "plus de 200 jeunes filles en est la preuve", a-t-il fait valoir, en référence à l'enlèvement il y a plus d'un mois dans le Nord-Est du Nigeria de 223 lycéennes par le groupe islamiste.

Le sommet de l'Elysée réunit, outre le Nigeria et ses voisins, des représentants des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne et de l'Union européenne.

alc-ha/prh/de

PLUS:hp