NOUVELLES

Sénégal: marche à Dakar pour la libération des lycéennes enlevées au Nigeria

16/05/2014 02:44 EDT | Actualisé 16/07/2014 05:12 EDT

Plusieurs associations de femmes, de défense de droits de l'Homme et islamique ont organisé vendredi à Dakar une marche pour la libération des lycéennes enlevées au Nigeria par le groupe islamiste armé Boko Haram, a constaté un journaliste de l'AFP.

La manifestation, initiée par un collectif d'une vingtaine d'ONG locales, ouest-africaines et internationales, a réuni plusieurs dizaines de femmes dont de nombreuses lycéennes et collégiennes de Dakar.

Partie d'un quartier populaire de Dakar, elle a abouti au siège de la radio-télévision publique, près du centre-ville, encadrée sans incident par la police.

Les manifestants - quelques hommes, mais essentiellement des femmes - portaient de nombreuses banderoles et pancartes appelant à la libération des adolescentes otages de Boko Haram.

"Rendez-nous nos soeurs!", ont-ils scandé le long de la manifestation.

276 lycéennes avaient été enlevées le 14 avril dans la ville de Chibok, dans l'Etat de Borno (nord-est). 223 restent portées disparues.

Ces jeunes filles seront traitées en "esclaves", "vendues" et "mariées" de force, avait déclaré le chef de Boko Haram dans une vidéo obtenue le 5 mai par l'AFP.

Dans une déclaration lue à la fin de la marche, les organisateurs ont appelé le Nigeria à "mettre en oeuvre toutes les mesures pour la libération immédiate et sans condition de ces filles et leur retour dans leur famille sans délai".

Ils ont réclamé "la traduction des auteurs" de l'enlèvement devant la Cour pénale internationale.

C'est la deuxième manifestation organisée en une semaine à Dakar pour la libération des lycéennes nigérianes.

Le 12 mai, un rassemblement avait été organisé près de l'ambassade du Nigeria par des ONG de femmes, qui n'avaient pas été cependant autorisées à se regrouper devant la représentation diplomatique comme elles le souhaitaient.

mrb/cs/mba

PLUS:hp