NOUVELLES

Wall Street ouvre en légère baisse, digérant des nouvelles économiques contrastées

15/05/2014 10:12 EDT | Actualisé 15/07/2014 05:12 EDT

Wall Street évoluait en léger recul jeudi après l'ouverture à New York, digérant une salve d'indicateurs américains et de résultats d'entreprises contrastés: le Dow Jones se repliait de 0,45% et le Nasdaq 0,37%.

Vers 13H45 GMT, le Dow Jones Industrial Average abandonnait 74,04 points, à 16.539,93 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 15,23 points à 4.085,40 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 cédait 0,49% ou 9,17 points, à 1.879,36 points.

La Bourse de New York avait fini en nette baisse mercredi, les investisseurs manquant d'entrain au lendemain de nouveaux records et surveillant avec nervosité la hausse du marché obligataire: le Dow Jones avait lâché 0,61%, à 16.613,97 points, et le Nasdaq 0,72%, à 4.100,63 points.

"Une salve d'indicateurs économiques est au centre de l'attention" dès l'ouverture, ont relevé les experts de Wells Fargo.

Les nouvelles étaient contrastées, entre une bonne nouvelle sur l'emploi américain, un indicateur clef pour jauger les perspectives de croissance de l'économie américaine, et un indicateur industriel préoccupant.

En effet, si les inscriptions hebdomadaires au chômage ont chuté de façon inattendue début mai pour atteindre leur plus bas niveau en sept ans, la production industrielle du pays a connu une baisse surprise en avril, qui a mis fin à deux mois consécutifs de hausse.

L'activité manufacturière de la région de New York a elle connu un bond spectaculaire en mai, selon l'indice Empire State.

Mais la balance américaine des flux de capitaux investis à long terme a basculé dans le rouge en mars, après avoir affiché un fort excédent le mois précédent.

Du côté de l'inflation, les prix à la consommation aux Etats-Unis ont augmenté comme attendu en avril.

Sur le front des entreprises également, la tendance était mitigée: l'équipementier en télécoms Cisco a fait état de prévisions qui ont agréablement surpris le marché mais le numéro un mondial de la distribution Wal-Mart n'a pas été à la hauteur des attentes, offrant des perspectives de croissance décevantes.

Wall Street jetait aussi un oeil du côté de la zone euro, qui a affiché un produit intérieur brut décevant au premier trimestre, en hausse de seulement 0,2%, même si l'inflation a accéléré en avril, à 0,7% sur un an, ce qui éloignait les craintes immédiates de déflation dans la région.

Le marché obligataire affichait comme la veille une nette progression: le rendement des bons du Trésor à 10 ans reculait à 2,512%, un niveau plus vu depuis fin octobre, contre 2,543% mercredi soir, et celui à 30 ans à 3,334% contre 3,454% à la précédente clôture.

ppa/sl/rap

PLUS:hp