NOUVELLES

Un suspect dans un attentat de Boko Haram au Nigeria arrêté au Soudan

15/05/2014 10:39 EDT | Actualisé 15/07/2014 05:12 EDT

Un suspect recherché pour l'attentat le plus meurtrier jamais commis dans la capitale du Nigeria par le groupe islamiste Boko Haram, a été arrêté au Soudan, a indiqué une source proche du dossier jeudi.

Aminu Sadiq Ogwuche a été appréhendé mardi alors qu'il tentait d'obtenir un visa auprès de l'ambassade de Turquie dans le centre de Khartoum, a indiqué cette source à l'AFP, sous couvert de l'anonymat.

"Il n'y a eu aucune résistance" à l'arrestation de la part du suspect qui se trouvait toujours au Soudan jeudi, selon la même source.

Le 14 avril, au moins 75 personnes ont péri dans un attentat revendiqué par Boko Haram dans la gare routière de Nyanya, en périphérie d'Abuja, le plus meurtrier jamais commis à Abuja.

Le chef de Boko Haram, Abubakar Shekau, considéré comme un terroriste à l'échelle mondiale par les Etats-Unis, a revendiqué cet attentat du 14 avril dans une vidéo obtenue par l'AFP.

Des responsables nigérians avaient indiqué que M. Ogwuche faisait l'objet d'une "notice rouge" de l'agence internationale Interpol. La notice rouge est une demande d'arrestation à des fins d'extradition concernant des personnes recherchées à la suite d'un mandat d'arrêt ou d'une décision judiciaire du pays demandeur.

M. Ogwuche est arrivé au Soudan fin 2013 pour y étudier l'arabe dans une université publique de Khartoum, mais s'est rendu en visite au Nigeria plus tôt cette année, selon la source proche du dossier.

Boko Haram détient actuellement en otage plus de 200 lycéennes, enlevées à la mi-avril dans le Nord-Est du Nigeria lors d'un rapt sans précédent ayant provoqué un tollé international.

Au début des années 1990, le Soudan s'est rendu célèbre pour avoir donné l'asile à plusieurs activistes islamistes, notamment le chef d'Al-Qaïda Oussama ben Laden, qui fut basé dans ce pays de 1991 à 1996. Ce dernier a été tué en mai 2011 par un commando des forces spéciales américaines au Pakistan.

Le Soudan figure toujours parmi les quatre Etats désignés par les Etats-Unis comme "soutenant le terrorisme" mais un rapport du département d'Etat datant de 2013 affirme que le pays "est généralement réceptif aux préoccupations de la communauté internationale concernant les efforts de lutte antiterroriste".

it/faa/tp

PLUS:hp